Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Entreprise : La Banque de France se mobilise pour accompagner les TPE
1 photo disponible

Entreprise : La Banque de France se mobilise pour accompagner les TPE


Calvi

Par

Le 12 Avril 2018


- Pourquoi avez-vous mis en place une mission TPE ?
- Pour répondre à un vrai besoin identifié par les pouvoirs publics. A savoir, le constat qu’un chef d’entreprise est en général très isolé et qu’un dirigeant de TPE l’est encore plus. L’idée, qui a été retenue par notre gouverneur, est de mettre le réseau Banque de France à disposition de ces chefs d’entreprises à travers des correspondants TPE spécialement désignés et formés pour les orienter et les piloter vers les services compétents. Le chef d’entreprise peut, ainsi, en consultant uniquement le correspondant TPE, avoir accès à l’ensemble des services. C’est un nouveau dispositif ouvert à toutes les TPE, pas seulement celles en difficulté.

- Quels services offrez-vous exactement ?
- Nous ne sommes pas un nouveau guichet. Nous ne donnons pas de subventions. Nous ne distribuons rien. Nous sommes juste là pour mettre en valeur l’ensemble des dispositifs qui peuvent accompagner un chef d’entreprise dans la vie de son entreprise, et, donc, répondre à différentes problématiques qui peuvent être très simples ou très compliquées. L’idée est d’aider une TPE tout au long de son fonctionnement. Nous souhaitons venir en appui pas seulement aux entreprises en difficulté financière, mais aussi orienter celles qui ont besoin de franchir des seuils, de se développer à l’export… Notre rôle est de nouer en amont des conventions avec toutes les réseaux locaux qui sont là pour rendre service aux entreprises. Cela nous permet d’être un point d’appui, un point unique qui a la bonne connaissance des personnes et des services qui peuvent vraiment aider un chef d’entreprise.

- Les chefs d’entreprise sont-ils mal informés ?
- Oui ! On s’est rendu compte qu’il existait plein de dispositifs en France. Chacun d’eux est tout à fait performant, mais un chef d’entreprise n’en a pas forcément la connaissance. Il y a trop d’informations, il n’a pas le temps d’aller chercher toute l’information dont il a besoin. La Banque de France met à sa disposition sa connaissance de tous ces dispositifs. En prenant le temps de rencontrer le correspondant TPE de la Banque de France, le chef d’entreprise aura en face de lui une personne qui aura fait en amont le travail de s’informer de tout ce qui existe. Le correspondant TPE ne se substitue pas aux dispositifs en question, mais oriente l’entreprise vers ceux susceptibles de répondre à sa problématique. Jusqu’à maintenant, la Banque de France traitait les entreprises qui avaient une taille supérieure, aujourd’hui elle met à disposition des TPE de l’écoute et de l’orientation. C’est une nouveauté !

- Vous évoquez l’isolement des chefs d’entreprise. Comment faites-vous ce constat ?
- Ce n’est pas nous qui faisons ce constat, mais les organismes professionnels. Un chef d’entreprise, qui est tout seul ou peu aidé, n’a pas à sa disposition des services qui lui apportent toute l’information. C’est parfois utile d’avoir un facilitateur, quelqu’un qui met à sa disposition, directement, de l’information vérifiée et utile. C’est la nouvelle mission que s’est fixée, fin 2016, la Banque de France. Nous essayons de la mettre en place sur tout le territoire, y compris dans les DOM (Déplacement d’Outre-Mer).

- Comment un chef d’entreprise peut-il joindre ce correspondant TPE ?
- Nous essayons d’être modernes. Nous disposons d’un numéro Vert national où, en indiquant son département, une entreprise est mise directement en communication avec le correspondant TPE. On peut également le joindre par Internet. Ces moyens évitent de se déplacer dans un premier temps. S’il y a besoin de rencontrer le chef d’entreprise, un rendez-vous est, alors, pris.

- Quels sont les premiers besoins des TPE corses ?
- En 2017, première année de mise en place du dispositif, les entreprises, qui sont venues nous voir, avaient plutôt des problématiques de difficultés de financement. Nous étions, de ce fait, dans notre rôle traditionnel. L’idée, je le répète, est de ne pas se cantonner uniquement à cela, le spectre est très large et concerne toute la vie d’une entreprise depuis sa création jusqu’à des choix d’orientation et de croissance.

- Quelle est la situation des TPE corses ? Sont-elles majoritairement en difficulté ?
- Non ! Ce n’est pas le constat que nous avons fait dans notre étude annuelle. Parmi les entreprises que nous interrogeons tous les ans pour savoir comment s’est passée l’année écoulée et comment elles envisagent 2018, le constat sur les TPE est moins positif que le constat global sur l’ensemble du tissu entrepreneurial, mais les TPE ne sont pas, non plus, franchement à contre-courant. Globalement, le tissu TPE a une bonne tenue et n’est pas en difficulté, même s’il peut y avoir des TPE en difficulté particulière. C’est celles-là qu’il faut aider parce que notre rôle est de faire en sorte que l’économie aille bien et que les acteurs puissent trouver les bons appuis pour continuer à se développer.

Propos recueillis par Nicole MARI.
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
"A Dumanda" pour A Festa di a lingua le jeudi 18 octobre à Calvi

Le 17 Octobre 2018

U ghjovi u 18 ottobre à 7 ore di sera à a Pulveira, "U Svegliu Calvese" prisenta "A Dumanda" d'Anton Checkhov, traduttu in corsu da l'attelli di "U svegliu calvese" sott'a dirizzione d'André Markowicz cù Marie-Paule Franceschetti, Henri Olmeta è François Canava. Misa in scena: Orlando Forioso

Radio Calvi Accident de la circulation à l'Ile-Rousse : deux blessés

Le 17 Octobre 2018

Un accident de la circulation s'est produit ce matin à 9h05, à hauteur du Centre de radiologie, route de Calvi à l'Ile-Rousse.
Les pompiers du Centre de secours de l'Ile-Rousse sont intervenus alors que la circulation était régulée par les Gendarmes de la Brigade de Lisula. On dénombre deux blessés légers évacués vers le Centre Hospitalier Calvi-Balagne.

Radio Calvi Six ans après son assassinat : L’hommage à Antoine Sollacaro

Le 17 Octobre 2018

Ténor du barreau corse, Antoine Sollacaro a été exécuté par deux hommes à moto dans une station-service de la route des sanguinaires. Six ans après, les avocats du barreau d'Ajaccio, magistrats et personnels du tribunal étaient réunis dans l’une des salles pour lui rendre hommage

Radio Calvi Les plages de Saint-Tropez et Ramatuelle polluées après la collision maritime du Cap Corse

Le 17 Octobre 2018

Des boulettes de pétrole ont été retrouvées ce matin sur les plages du Var, principalement celles de Saint-Tropez et de Ramatuelle. Selon les experts, cette pollution pourrait provenir de la collision entre le navire roulier tunisien "Ulysse" et porte-conteneurs chypriote "CLS Virginia" qui a eu lieu le dimanche 7 octobre au large du Cap Corse.

Radio Calvi Orages : La décrue s'amorce en Casinca

Le 17 Octobre 2018

Le Service d'Incendie et de Secours de Haute-Corse a fait un dernier point sur la situation du violent épisode pluvio orageux qui a touché la Casinca et plus particulièrement le secteur de Penta di Casinca où les interventions aériennes et terrestres se sont multipliées.

Radio Calvi
Autres actualités :