Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Fouilles à nu à la maison d'arrêt d’Ajaccio : Un "traitement indigne et dégradant" pour les familles des détenus
1 photo disponible

Fouilles à nu à la maison d'arrêt d’Ajaccio : Un "traitement indigne et dégradant" pour les familles des détenus


Calvi

Par

Le 17 Novembre 2017


La Ligue des Droits de l’Homme et l’Associu Solidarità, qui dénoncent elles aussi des traitements "indignes et dégradants" sur des familles, étaient aux côtés des hommes de loi pour soutenir la démarche, à la suite des faits subis par Elodie Gaffory, 32 ans, qui s’est rendue dans l’enceinte de la maison d’arrêt d’Ajaccio pour y visiter son époux incarcéré. Elle a été l’objet à ce moment-là, de la part de fonctionnaires de la police nationale, d’une fouille à corps et plus précisément une fouille à nu.

Les fonctionnaires ont justifié leurs actes en faisant état d’une réquisition du parquet d’Ajaccio qui justifiait cette mesure par la recherche de produits stupéfiants ou objets illicites. L’enfant âgé de 4 mois, a comme sa mère, été concerné par cette fouille.
D’autres personnes ont subi ces mesures de fouille, notamment la cliente de Maître Julien Pinelli et de Maître Barbolosi, Madeleine Sciarli.


Si les avocats assurent que la législation n’a pas été respectée, ils saisiront le défenseur des droits, et l’observatoire international des prisons pour savoir ce qu’il en est exactement des droits de ces personnes.
L’article 3 de la convention européenne des droits de l’homme proscrit formellement les traitements inhumains ou dégradants. Le Procureur de la république à Ajaccio, Éric Bouillard, parle lui d’un contrôle préventif pour éviter que des objets interdits ou illicites soient introduit en prison. Une mesure qui a déjà fait ses preuves auparavant.

Les détenus de la Maison d’arrêt d’Ajaccio ont quant à eux débuté une grève des plateaux repas pour dénoncer ces fouilles à nu que subissent les membres de leur famille venus les visiter .



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Loto et goûter de Noël au CCAS de Calvi

Le 15 Décembre 2017

Dans le cadre des manifestations de Natale, le Centre Communal d'Action Sociale de Calvi a organisé jeduiaprès-midi un super loto suivi d'un goûter ou tous étaient conviés

Radio Calvi Le rapport de la Chambre Régionale des compte en débat à la Communauté de Communes L'Ile-Rousse Balagne

Le 15 Décembre 2017

Au cours de la réunion du conseil communautaire de L'Ile-Rousse Balagne qui s'est tenu ce jeudi à Santa-Reparata di Balagna, le rapport de la Chambre Régionale des Comptes portant sur la période de 2009 à 2014-2015 a fait l'objet d'une mise au point de la part de Paul Lions, président de la CCBVIR de 2014 à 2017 date de la fusion avec la Communauté de Communes E Cinque piève

Radio Calvi Distribution de jouets avec le Rotary le 16 décembre à Calvi

Le 15 Décembre 2017

Dans le cadre de ses actions, le Rotay club international Calvi-Balagne organise ce samedi 16 décembre une distribution de jouets pour l'euro symbolique. Cette opération aura lieu au Centre Social Cardellu de Calvi

Radio Calvi "Tri et Dons 2A" : Un nom de groupe qui cache bien des trésors d'humanité

Le 15 Décembre 2017

Encore 24 heures, pour que les abonnés de la page « Tri et dons 2A » sur Facebook participent à un arbre de Noël qui a dépassé toutes les attentes des administratrices de la page. Sandra Lucchesi, chef d’entreprise très investie dans des activités sociales, a créé il y a quatorze mois, un groupe dont le but était le recyclage par le don. Avec ses bras droits Michou Gambarelli, Beatrice Bartoli, Nadège Fauvel et Rita Leccia, elles ont eu l’idée d’organiser en cette fin d’année, un arbre de Noël pour les personnes inscrites sur le groupe. Celui-ci permettra aux personnes ayant postulé, de gagner l’un des 730 cadeaux offerts, par plus de 450 annonceurs.

Radio Calvi Violences faites aux femmes : "Aussi l'affaire des hommes"

Le 15 Décembre 2017

Une quinzaine d’hommes engagés contre les violences faites aux femmes sont venus témoigner en préfecture d’Ajaccio, jeudi matin. Avec un même message : accentuer les efforts de la société civile pour changer les mentalités.

Radio Calvi
Autres actualités :