Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Iles Lavezzi : l'équilibre délicat entre tourisme et environnement
1 photo disponible

Iles Lavezzi : l'équilibre délicat entre tourisme et environnement


Calvi

Par

Le 20 Février 2019


Randonneurs, amoureux des plages, simple curieux, pas moins de 256 000 touristes ont visité en 2018 les Iles Lavezzi et le chiffre pourrait s'élever encore plus dans ce lieu qui a une superficie de seulement 69 hectares et un écosystème sensible.

 

Le tourisme est devenu un pilier de l'économie de la zone mais la problématique de l’environnement, du développement durable et de la gestion de la préservation de ce site précieux préoccupent les élus qui se sont réuni ce lundi à Bonifacio pour parler de la gestion de l’île Lavezzu pour 2019.

 

A la réunion qui s’est tenue, sans demi-ton, dans la salle de conseil municipal étaient présents Jean–Charles Orsucci, maire de la ville, François Sargentini, président de l’Office de l’Environnement de la Corse, Nicole Serra 1ere adjointe à l’action économique, Marie Jo Culioli Vichera, présidente de l’office de tourisme de Bonifacio, Jean-Michel Culioli, responsable de la réserve des bouches de Bonifacio, Paul Rocca, batelier, dirigeant de la société des promenades en mer, et Emile Bidali responsable de la délégation, problématiques hydrauliques – relation SDIS et centre de secours de Bonifacio – relation OEC Sud et le conservatoire du Littoral.

 

« Les chiffres parlent d'eux mêmes : Lavezzu a connu en 2018 un pic historique de fréquentation : 256 000 personnes, dont des bateaux restaurant, des bateaux de plaisance et des sociétés de promenades en mer qui participent à la dégradation du site. » rappellent les élus « l’impact de cette fréquentation a des effets néfastes sur l’environnement et sur la nature endémique des lieux, notamment sur les abords côtiers. Sur les sentiers de la partie sud ont été relevés des piétinements, des dénudations, de l’érosion et une destruction de l’habitat. Les déchets apportés par les visiteurs sont autant d’indices destructeurs même si le site semble dans l'ensemble respecté. »
Un nouveau plan de gestion
Des solutions sont donc envisagées quant à la capacité d’accueil journalière à ne pas dépasser dans un nouveau plan de gestion qui prévoit aussi de gérer différemment les rotations quotidiennes.

 

La protection des îles Lavezzi est un point majeur et une priorité pour la ville de Bonifacio ainsi que pour les différents acteurs présents autour de la table. « Il y a un vrai signe d’alarme et nous, nous devons d’y répondre par un respect strict de la réglementation » relève Jean-Charles Orsucci. « Pour que les comportements des visiteurs changent, il en convient de mettre en place une réelle gestion, en concertation avec les opérateurs touristiques, ainsi plusieurs options sont possibles ».

 

L’office de l’environnement de la Corse a fait des propositions concrètes et des expertises seront menées malgré les divergences politiques. Balisages, panneaux d’informations « sensibilisation-éducation », encadrements, sentiers balisés, barrières, présences physiques d’agents de la réserve, canalisations, objectif zéro déchets sur l’île, installation de WC et cinq zones de mouillage, limitation du nombre de bateaux fréquentant ces zones et d’autres solutions alternatives sont à l’étude.

 

Au-delà de Lavezzu, l’OEC compte affirmer sa "présence physique" sur d’autres sites sensibles du territoire. Les préoccupations de Francois Sargentini, sont également tournées vers l’ensemble du territoire : Scandola, le GR20, le mare a mare, le mare e monti, les grands lacs, les Pozzi, autant de discernements pour les problématiques environnementales.

 

Les grandes lignes ont été tirées pour cet horizon 2019-2020, les progrès serviront de marqueur à la question environnementale de la Corse.

 

L’avenir, c’est demain.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Curbara et Santa-Reparata-di-Balagna rouvrent leurs écoles

Le 05 Juin 2020

Les écoles du RPI (Regroupement Pédagogique Intercommunal) de Curbara Santa-Reparata-di-Balagna ont rouvert les portes des écoles ce jeudi 4 juin. Environ une vingtaine d’élèves ont répondu présents à ce retour en classe.

Radio Calvi Don du sang : deux collectes à Calvi pour reconstituer les stocks

Le 05 Juin 2020

Face à l'urgence, dans le cadre d'une campagne nationale qui se déroulera du 8 juin au 11 juillet, l'Association des Donneurs de Sang Calvi-Balagne organise deux collectes exceptionnelles les mercredi 10 et jeudi 11 juin au Complexe Sportif Calvi-Balagne

Radio Calvi SC Bastia en National : «avancer avec prudence, ne pas faire n’importe quoi »

Le 05 Juin 2020

On ne pourra pas reprocher aux dirigeants du SC Bastia de ne pas communiquer. Pas moins de 4 conférences de presse en moins d’un mois. On ne s’en plaindra pas d’autant que les explications fournies à chacune d’elles sont claires, précises, lisibles.

Radio Calvi Haute-Corse : épisode de vent fort annoncé. Emploi du feu interdit.

Le 05 Juin 2020

Les services de Météo France prévoient une dégradation des conditions météorologiques pour un épisode de vent fort sur le département pouvant générer un risque important d’incendie. L’usage du feu est, dans ces conditions, interdit dans tout le département de Haute-Corse du vendredi 5 juin au samedi 6 juin inclus.

Radio Calvi Coronavirus : les quatre scénarios probables du Conseil Scientifique

Le 05 Juin 2020

"Deux semaines après la sortie du confinement, il est encore un peu tôt pour avoir une vision stabilisée sur l’évolution de la situation sanitaire mais on peut considérer que le niveau de circulation du virus est limité avec une situation contrôlée" écrit le Conseil scientifique.
"Le rôle du Conseil scientifique est de prévoir et d’anticiper les différents scénarios possibles et d’anticiper l’évolution de l’épidémie dans les semaines et mois à venir.
Dans l'avis diffusé ce jeudi, le Conseil scientifique affirme "qu’un nouveau confinement généralisé n’est pas souhaitable ni probablement acceptable considérant les enjeux sanitaires, sociaux et économiques. Il est donc essentiel de tout faire pour éviter une telle situation d’échec.
Pour préparer, la France à la suite de l’épidémie et en diminuer les conséquences, le Conseil scientifique a établi 4 scénarios probables prenant en compte la situation actuelle et les connaissances acquises depuis le début de l’épidémie : une épidémie sous contrôle, un ou des clusters critiques signes d'une reprise locale de l'épidémie, une reprise diffuse et à bas bruit de l'épidémie et une épidémie qui atteint un stade critique.
Ces scénarios permettent d’établir et de proposer des mesures à prendre dans chacune de ces situations. Les mesures doivent être élaborées dès maintenant pour anticiper et être opérationnelles lorsque cela sera nécessaire.
Les conclusions du Conseil Scientifique.

Radio Calvi
Autres actualités :