Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

J.-C. Angelini : "Les Corses ont, à travers l’Office Foncier, un exemple de gestion maîtrisée, d’économie des deniers publics et d’efficacité partagée"
1 photo disponible

J.-C. Angelini : "Les Corses ont, à travers l’Office Foncier, un exemple de gestion maîtrisée, d’économie des deniers publics et d’efficacité partagée"


Calvi

Par

Le 01 Août 2018


- Quelle analyse faites- vous du rapport délivré par la Chambre Régionale des Comptes ?
- On peut dire, de prime abord, que la gestion que j’ai voulu imprimer avec M. Vallée, directeur général de l’ADEC est reconnue comme étant positive. Nous n’avons ni remarques, ni observations, ni recommandations, ni préconisations, ce qui, au vu des conclusions de la Chambre, est assez rare pour être souligné. Pour nous et pour l’ensemble des salariés, des administrateurs et de l’équipe, c’est une profonde satisfaction. Nous n’avons que deux rappels aux lois qui portent, d’une part, sur le décompte des administrateurs de l’Office Foncier lors de certaines réunions, et, d’autre part, sur la communication des primes aux salariés et aux administrateurs. Deux points que nous avons d’ores et déjà rectifiés puisqu’avant de faire parvenir ses conclusions définitives, la Chambre des Comptes se tenait à un certain nombre d’éléments que nous avons la possibilité de corriger. A ce stade, les deux rappels au droit ont été intégrés et l’ensemble de la gestion de l’Office est reconnue comme étant exemplaire.


- Concernant les prévisions d’achats sur la période, la Chambre précise néanmoins qu’elles ne seront pas atteintes. Que répondez-vous ?
- Nous avons un léger contentieux sur ce point avec l’Office qui s’en tient aux achats effectués devant notaire. Or, nous assimilons, à raison, aux acquisitions, celles qui ont donné lieu à des délibérations du conseil d’administration. Il y en près d’une vingtaine et nous n’en avons passé que quelques-unes devant notaire. Il y a là, une petite divergence d’appréciation mais les administrateurs et les Corses savent très bien que nous avons acquis de nombreux biens depuis deux ans et même si nous n’avons pas conclu les transactions devant notaire, ces biens sont parties prenantes du patrimoine collectif des Corses. C’est un point de divergence quant à la façon d’énumérer les biens qui ont été acquis. Soit on considère qu’ils sont acquis devant notaire, soit, ce qui est notre cas, ils ont été validés en conseil d’administration.

- L’Office fonctionne donc conformément à vos attentes ?
- Tout à fait ! Avec deux points essentiels. La gestion de l’Office a été reconnue comme étant exemplaire et à généraliser. Chacun sait qu’en ma double qualité de président de l’ADEC et de l’Office Foncier, par délégation du président de l’exécutif, et avec son accord, j’ai souhaité favoriser le partage et la mutualisation des compétences. Dans un souci, à la fois, de meilleure intégration des politiques économiques avec les politiques foncières et d’économie des deniers publics. Cela fonctionne très bien et je pense que l’on pourrait expérimenter pareille mesure dans le temps à l’échelle de tous les autres offices et agences. Cela me paraît intéressant et la Chambre reconnaît, encore une fois, l’expérience comme telle. Par ailleurs, l’Assemblée de Corse a voté des effectifs cibles et me permet, toujours en accord avec le conseil exécutif, de recruter jusqu’à huit personnes. Nous ne sommes actuellement que quatre ! C’est un point qui a été relevé par l’Office et je trouve cela plutôt cocasse dans le bon sens du terme. Si on se remémore les dérives des Offices et Agences, on est face aujourd’hui à un rapport de la Chambre Régionale des Comptes qui nous reprocherait quasiment de ne pas recruter assez. C’est un très bon signe et les Corses ont, à travers l’Office Foncier, un exemple de gestion maîtrisée, d’économie des deniers publics et d’efficacité partagée.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Feu de voiture à Munticellu

Le 27 Janvier 2020

Ce dimanche 26 janvier en fin de journée, les sapeurs-pompiers de Lisula ont été appelés à la suite d'un feu de véhicule survenu sur le parking de la boulangerie Acqua è Farina. À leur arrivée, l'incendie avait été partiellement éteint par les particuliers présents.
Fort heureusement, personne n'a été blessée Le feu, d'origine accidentelle, a été rapidement maîtrisé par les
pompiers.

Radio Calvi Kick boxing : Alex Vasta (KBC Lucciana) vainqueur par KO !

Le 27 Janvier 2020

Le COSEC Mathieu-Nucci à Lucciana était comble samedi soir à l’occasion du 9ème gala du Kiçk Boxing Club de Lucciana. Il faut dire que le président Roger Santoni et toute son équipe avait mis sur ... pied un plateau de qualité avec des fighters venus de Corse mais aussi du continent et d’Italie.

Radio Calvi Tout savoir sur le remboursement total de vos frais optiques

Le 27 Janvier 2020

Depuis le 1er janvier 2020, la loi 100% santé prévoit le remboursement de certaines paires de lunettes de vue. Nous avons rencontré Paul Olmeta, opticien à Lupinu pour nous expliquer cette nouveauté qui promet une bonne vue pour tous.

Radio Calvi Météo : Retour du Libecciu cette semaine en Corse

Le 27 Janvier 2020

Une profonde dépression 980 hpa s’est creusée sur l’Islande et va se décaler vers l’Écosse. Parallèlement un anticyclone 1025 hpa s’installe sur le Maghreb. La conjugaison de ces deux phénomènes va générer un fort d’ouest sur la Corse avec quelques averses sur la façade occidentale entre Calvi et Bonifacio.

Radio Calvi Le président de l’Exécutif, Gilles Simeoni, a reçu à Bilbao le prestigieux prix Sabino Arana

Le 27 Janvier 2020

C’est un prix prestigieux, le prix international de la fondation Sabino Arana, qu’a reçu le président de l’Exécutif corse, Gilles Simeoni, dimanche à Bilbao. La cérémonie en grande pompe, qui s’est tenue au théâtre historique Arriaga, a réuni près de 1200 personnes, dont les membres du gouvernement et les décideurs politiques et économiques du Pays Basque. Cette distinction, qui récompense « le travail bien fait », a distingué un « homme de consensus, symbole d’un nationalisme ouvert et solidaire ». Gilles Simeoni, ovationné, raconte, à Corse Net Infos, son émotion, les liens anciens entre les deux nationalismes, et l’enjeu actuel de la coopération entre les deux territoires. Il rencontrera à cet effet, lundi matin, le chef du gouvernement Basque, le lehendakari Iñigo Urkullu.

Radio Calvi
Autres actualités :