Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

L’importance du dépistage du cancer colorectal : Un partenariat noué entre l'ARCODECA et les pharmaciens de Corse
1 photo disponible

L’importance du dépistage du cancer colorectal : Un partenariat noué entre l'ARCODECA et les pharmaciens de Corse


Calvi

Par

Le 09 Octobre 2017


CNI : Quelle est l’importance de ce dépistage et qui concerne t-il ?
Dr Franck Le Duff : Le cancer colorectal touche chaque année environ 43 000 personnes en France et est responsable de près 18 000 décès par an. Le programme national de dépistage organisé contribue pourtant à sa détection précoce, avec, dans ce cas, guérison 9 fois sur 10. En Corse plus particulièrement, le dépistage a du mal à s’implanter. La participation au programme de dépistage organisé varie considérablement selon les régions et les départements : de 13.05 % en Corse à 46.4 % en Ille-et-Vilaine, la Corse fait ainsi l’objet des plus bas taux de dépistage par rapport à l’ensemble des autres régions françaises. La part des cancers sur le côlon et le rectum sont suivis et bien connus. C’est le deuxième cancer chez l’homme et le troisième chez la femme. La population concernée pour ce dépistage est la population entre 50et 74 ans. Il existe un nouveau test immunologique de détection de sang occulte dans les selles, ce test de dépistage permet de détecter un cancer à un stade débutant et de le traiter en augmentant les chances de guérison. Il permet également de repérer des lésions bénignes avant qu'elles n'évoluent en cancer.


CNI : la fiabilité du test ?
Dr Franck le Duff : Le test est performant fiable et simple. Il se réalise à la maison en 5 minutes. Il est nécessaire de remplir un questionnaire et d’adresser sans frais, par courrier (la lettre T est fournie) l’ensemble. Attention à bien renseigner la date sur le flacon de prélèvement. Après une quinzaine de jours le résultat est transmis au domicile et auprès de son médecin traitant. Toute personne de 50 à 74 ans peut donc avec ou sans invitation de l’ARCODECA, se rendre dans l’une des pharmacies de la plaine pour récupérer gratuitement un test.


CNI : Comment se procurer ce test ?
Dr Franck Le Duff : La mise à disposition du kit de dépistage se fait habituellement auprès du médecin traitant ou à défaut auprès de l’ARCODECA. Bien souvent la démarche d’aller chez son médecin traitant pour récupérer le test n’est pas faIte et la participation au dépistage organisé peut en pâtir.


CNI : Aujourd’hui les pharmaciens ont donc proposé un partenariat pour dynamiser ce dépistage…
Dr Christian Filippi : Le réseau officinal possède de nombreux atouts pour la prise en charge des patients : une bonne répartition des officines sur le territoire, des plages horaires étendues, des professionnel de sante de 1 er recours accessible sans rendez vous, une grande proximité sociale et des compétences de l'équipe officinale en matière de santé. Les officines de Corse délivrent des conseils de prévention et d'éducation pour la santé également auprès d'une population n'ayant pas ou peu de suivi médical. Le pharmacien voit 100 % des patients. En France 4 millions de personnes entrent dans une officine par jour. Grace à leurs nombreux contacts quotidiens, une facilité d’accès avec des clients, cette proximité sociale, les pharmacies sont l’endroit idéal pour sensibiliser la population au dépistage des cancers et notamment du cancer du côlon. Ce projet s’adresse aux personnes qui s’estiment en bonne santé qui ne vont jamais ou rarement chez le médecin. Nous souhaitons apporter une valeur ajouté sur une partie de la population cible qui échappe à ce dépistage organisé : Les personnes qui ne sentent pas concernées, sans symptômes, qui méconnaissent les procédures de dépistage, qui sont gênées, qui ont peur des résultats, peur de la coloscopie mais aussi les populations précaires et fragiles. Nous souhaitons dans ce cas également apporter notre contribution dans la lutte contre les inégalités en santé sur le territoire. Le pharmacien donnera des conseils de prévention sur le cancer du colon aux personnes entre 50 et 74 ans . Ces conseils sont organisés dans un espace de confidentialité. Si le patient n’a pas participé au dépistage organisé, le pharmacien remplit avec le patient un questionnaire d’éligibilité au test. Pour ceux qui sont éligibles nous leur remettront un kit de dépistage et expliqueront le déroulement du test. .


CNI : La confidentialité est-elle assurée ?
Dr Christian Filippi : Les pharmaciens viennent en renfort des médecins généralistes. Seuls les patients et leurs médecins seront avertis des résultats des tests. Aujourd’hui 17 pharmacies de la plaine orientale (voir carte) sont intégrées au projet et participent à la distribution des kits de dépistage. Elles se situent sur le secteur de Travo à Borgo et se sont toutes portées volontaires après la sollicitation des Unions régionales Pharmaciens Corse.


CNI : Ce partenariat avec les pharmaciens peut-il favoriser le dépistage ?
Dr Franck le Duff : Nous pensons que cette expérimentation contribuera à une meilleure information et orientation de la population en matière de dépistage, mais aussi favorisera le recours aux dépistages organisés. Nous souhaitons améliorer la lisibilité, la coordination, l’accès et l’information des actions de dépistage organisées.
CNI : Aujourd’hui les pharmaciens se veulent plus que des vendeurs de médicaments ?
Dr Chritian Filippi : Nous souhaitons faire de la pharmacie un lieu reconnu pour trouver informations et conseils sur la prévention des maladies ,améliorer les connaissances du grand public en matière d’éducation sur la santé et la prévention du cancer colorectal.
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Lisula : Trasmissione ecoludica per i zitelli

Le 23 Février 2018

zitelli iscritti à l'accogliu di i minori intercumunale di u CIAS di Lisula Balagna, anu prisentatu eri mane à a scola di Lisula, un travagliu annant'à i frazi attraversu un filmettu è un bellu ricettore per u scumparitimentu fattu da per elli .
 

Radio Calvi Rugby à Furiani avec France-Italie : Ce ne sera pas la première fois...

Le 23 Février 2018

France-Italie du tournoi des 6 Nations féminin, qui se déroulera ce samedi à 21 heures sur le stade Armand-Cesari, marque le retour du rugby à Furiani. Le ballon ovale a fait en effet de nombreuse incursions sur la pelouse où le football corse a écrit quelques-unes de ses plus belles pages.
 

Radio Calvi Le doyen de Zilia, Francescu Santelli nous a quittés dans sa 105e année

Le 23 Février 2018

Le petit village de Zilia pleure le décès de son doyen Francescu Sabtelli décédé à l'âge de 104 ans, entouré de l'affection des siens. Ses obsèques ont été célébrées jeudi matin en présence d'une foule nombreuse
 

Radio Calvi Joseph Pucci devient le nouveau président du syndicat d’énergie de Corse-du-Sud

Le 23 Février 2018

Seul candidat en lice, le maire de Viggianello et conseiller territorial de Pè a Corsica, Joseph Pucci, a été élu, sans surprise, président du syndicat d’électrification de la Corse du Sud (SDE2A). Les 192 maires inscrits au syndicat et 8 conseillers territoriaux étaient appelés à voter jeudi matin au Palais des congrès d’Ajaccio. 147 se sont prononcés en sa faveur contre 20 bulletins blancs et 7 nuls. Joseph Pucci succède à Jean-Jacques Panunzi à qui il a rendu hommage avant de décliner ses priorités et les enjeux.
 

Radio Calvi Nanette Maupertuis : « C’est, dans le contexte européen, une chance de rencontrer la vice-présidence de la Bulgarie »

Le 23 Février 2018

Une délégation corse, composée du président de l’Exécutif Gilles Simeoni, de la conseillère exécutive Nanette Maupertuis, du député Jean-Félix Acquaviva, de la directrice de la culture Andrée Grimaldi, et de la responsable des filières agricoles de l’ODARC Marie-Pierre Bianchini, s’est rendue mardi à Sofia en Bulgarie. Un déplacement, à la fois, culturel, diplomatique et promotionnel. Une seule journée intense de rencontres qui est tombée à pic au moment où la Bulgarie assure la Présidence de l'Union européenne (UE) pendant six mois et où se décide la politique de cohésion 2020-2026. Deux entretiens avec la Vice-Présidente, Iliana Iotova, et la Vice-Premier Ministre en charge de la présidence européenne, Liliana Pavlova, ont été l’occasion pour l’Exécutif corse de plaider, comme il l’avait fait l’an dernier à Malte, la nécessité d’une politique européenne prenant en compte les contraintes de l'insularité, les besoins des îles et des régions montagneuses. Des enjeux exposés, pour Corse Net Infos, par Nanette Maupertuis, en charge notamment des affaires européennes, membre du Comité des régions et présidente de l’Agence de tourisme de la Corse (ATC).
 

Radio Calvi
Autres actualités :