Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

La Cimade dénonce "une multiplication des placements en rétention des préfectures de Corse à Toulouse"
1 photo disponible

La Cimade dénonce "une multiplication des placements en rétention des préfectures de Corse à Toulouse"


Calvi

Par

Le 15 Février 2019



Cibles de la Cimade : les préfecture de Corse.
"Depuis le début de l’année et l’entrée en vigueur de la nouvelle Loi immigration, l’équipe de la Cimade présente au centre de rétention de Toulouse constate une multiplication des placements en rétention des préfectures de Corse à Toulouse. 14 personnes ont été interpellées depuis le début de l’année. Après avoir été enfermées pendant près de 48 h au LRA de Bastia, elles sont acheminées au centre de rétention de Toulouse en avion en passant par Paris sous escorte policière" dénonce l'association humanitaire.

L'Italie de Matteo Salvini ne trouve pas davantage grâce auprès de la Cimade, où l'on souligne que" à leur arrivée au CRA de Toulouse, ces personnes doivent attendre pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines avant d’être renvoyées vers l’Italie ou l’Espagne où certaines résident tout à fait régulièrement. D’autant que depuis l’entrée au gouvernement italien de M. Salvini, la réadmission de personnes étrangères est nettement plus longue et difficile à obtenir, même avec un titre de séjour valide en Italie"


Pour la Cimade "Ces personnes n’ont commis aucun délit, le plus souvent elles sont venues en Corse avec les entreprises italiennes qui les emploient. D’autres venues pour de simples visites familiales sont arrêtées dans le port ou sur la voie publique lors d’un contrôle d’identité".
La Cimade estime, enfin, que "ces procédures sont tant financièrement qu’humainement, très coûteuses. Elles sont particulièrement absurdes et inefficaces. Elles traumatisent durablement les personnes qui en sont victimes et qui sont privées de liberté.
Cette pratique est une véritable atteinte aux droits des personnes. En effet, elles sont enfermées au LRA de Bastia pendant 48 h où elles n’ont accès à aucune assistance juridique leur permettant de faire valoir leurs droits. A leur arrivée au CRA de Toulouse, la plupart du temps les délais sont expirés.
Ces pratiques s’accompagnent en outre d’autres illégalités qui constituent une grave violation des droits des personnes enfermées."

L'exemple de M. Chamani
Et la Cimade de citer le cas de M. Chamani.
"Ainsi, parce que M. Chamani* a fait appel de la décision du préfet de Haute Corse l’ayant conduit derrière des barbelés toulousains, la Cour d’appel de Bastia qui était compétente a organisé une audience à distance, par vidéo. Le juge se trouvait à Bastia avec l’avocat, alors que M. Chamani était dans une pièce du centre de rétention de Toulouse normalement réservée aux entretiens pour les demandeurs d’asile. Une pratique totalement illégale, toute audience devant se tenir dans une salle de justice et accessible au public.
Cette pratique avait déjà été dénoncée en 2018, pour les mêmes raisons (cf https://www.lacimade.org/presse/justice-hors-la-loi-une-audience-illegale-au-sein-du-centre-de-retention-de-toulouse/?fbclid=IwAR1zcvYSGqhI_GgLiRHdPPmQjBRvCv0i04J68g3Op-S-4BlsX_mWFmXsLac).
La Cimade demande la fin de ces pratiques illégales et absurdes, et la mise en liberté immédiate de ces personnes.


* Le nom de famille a été modifié

--
La Cimade (à l'origine acronyme de Comité inter-mouvements auprès des évacués) [1], [a] est une association loi de 1901 de solidarité active et de soutien politique aux migrants, aux réfugiés et aux déplacés, aux demandeurs d'asile et aux étrangers en situation irrégulière.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Une soirée magique pour la Ligue Contre le Cancer

Le 24 Mai 2019

La Ligue Contre le Cancer de Balagne a organisé une soirée placée sous le signe de la magie, à l'hôtel Corsica de Calvi.

Radio Calvi Un appel à témoins pour disparition inquiétante à Calenzana

Le 24 Mai 2019

Dans le cadre d'une enquête ouverte par la COB de Calvi, pour disparition inquiétante d'une personne majeure à Calenzana, en accord avec le parquet et la famille, un appel à témoins a été lancé pour retrouver Françoise Acquaviva.

Radio Calvi « Oui à l’égalité des droits ! Non au passe-droit » : Les professionnels du littoral invoquent l’égalité dans l’occupation du domaine public maritime

Le 24 Mai 2019

Ce jeudi 23 mai, à l’aube de la saison touristique, une vingtaine des professionnels du littoral de Corse du Sud s’est rassemblée sur les pontons privés de l’hôtel Sofitel à Porticcio pour dénoncer l’“injustice” face à la réparation des autorisations, accordées à certains grands groupes, mais refusées à la plupart des établissements qu’ils représentent.

Radio Calvi Assemblée de Corse : la tension monte entre la majorité nationaliste et l'État

Le 24 Mai 2019

Lors de l'ouverture de la session de l'Assemblée de Corse, ce jeudi 23 mai, le président de l'exécutif, Gilles Simeoni, a attaqué avec des mots très durs l’attitude de l’État face à la situation de tensions que connaît l’île ces derniers temps . Si une partie de l'opposition accuse la majorité de faire diversion pour éviter de parler du bilan, la majorité veut calmer les tensions du côté de la majorité territoriale, comme du côté de l’État.

Radio Calvi A Ajaccio, ils vendaient de la drogue via Snapchat. Le commerce 2.0 des dealers corses

Le 24 Mai 2019

La vente de stupéfiants se décomplexe en Corse où la DDSP d’Ajaccio a annoncé ce jeudi 23 mai avoir interpellé 6 jeunes trafiquants de drogues dans la commune d’Alata. La particularité de ce trafic est que le groupe utilisait le réseau social Snapchat afin d’effectuer les correspondances et les livraisons dans toute la région ajaccienne.

Radio Calvi
Autres actualités :