Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

La gestion de l'eau en débat à la conférence des maires de Balagne
1 photo disponible

La gestion de l'eau en débat à la conférence des maires de Balagne


Calvi

Par

Le 17 Mai 2018


En Balagne, comme ailleurs, la gestion de l'eau est un sujet sensible qui nous concerne à tous, qui inquiète, qui interpelle et qui mérite débat.
Paul Lions, Président du Pôle d"Equilibre Territorial et Rural du Pays de Balagne a convoqué hier après-midi la Conférence des Maires, premier organe consultatif du PETR qui rassemble les 36 maires du Pays de Balagne, pour justement débattre du schéma d'infrastructures d'alimentation en eau de La Balagne.
Saveriu Luciani, Conseiller Exécutif, Président de l'Office d'Equipement Hydraulique de la Corse (OEHC) était l'invité d'honneur de cette réunion suivie par une très grande majorité des maires de Balagne.
Les techniciens de l'OEHC étaient également présents pour apporter les notes techniques nécessaires, tout comme les élus de l'assemblée de Corse: Pascal Carlotti, Frédérique Densari et Marie Siméoni.
A la tribune, Paul Lions, Président du PETRR était entouré de son vice-président Jean-Marie Seité et de Savériu Luciani.
A tous il souhaitait la bienvenue et rappelait que la Conférence des Maires était une composante à part entière des statuts du PETR et que celle-ci participait à l'élaboration d'un projet de territoire imposé par la loi et que parmi les problématiques, il y avait celle de la gestion de l'eau.
Il remerciait le Président de l'OEHC d'avoir répondu à son invitation.

"Nous pouvons aborder la saison de façon sereine mais prudence"
Saveriu Luciani saluait à son tour les nombreux maires de Balagne et remerciait à son tour Paul Lions pour cette invitation.
Il excusait Jean-Louis Delpoux, adjoint au Maire de Calvi et conseiller territorial d'opposition qu'il avait convié mais qui n'a pu se déplacer.
" Il est clair que la gestion de l'eau est difficile, notamment en été et qu'il est urgent de trouver dans la concertation des solutions pour ne pas connaître des situations compliquées comme ce fût le cas en 2017.
Il y a forcément des inquiétudes. Toutefois, concernant la saison à venir, même si nous ne sommes pas à l'abri d'impondérables, je pense que nous allons pouvoir l'accueillir de façon assez sereine mais prudence quand même"
Le président de lOEHC insistait sur l'importance à privilégier le terrain avec des experts capables de répondre à toutes les interrogations. Et d'ajouter: " On a besoin d'avoir une maîtrise globale de la ressource et de la gestion. Nous devons réfléchir en terme de territoire. La gestion de l'eau est le plus grand challenge que nous ayons à régler avec celui des déchets".
Après avoir rappelé la venue prochaine en Corse de Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire au cours de laquelle la gestion de l'eau sera bien évidemment abordée, il terminait son propos : " Nous avons besoin d'augmenter notre zone de stockage de 50%. Comme va vous l'expliquer notre ingénieur de l'environnement, Haudrey Honorez nous risquons à l'avenir un possible déficit d'eau de 1 million de M3, d'où l'importance à travailler ensemble pour trouver des solutions adaptées. Nous ne sommes pas la pour promettre mais bien pour permettre"

Aménagements hydraulique de la Balagne: Réalisazione è perspettive
De la projection de Haudrey Honorez, on retiendra qu'en matière d'eau potable, sur le réseau actuel 34 communes sur 36 sont raccordées aux réseaux AEP, que la consommation moyenne d'eau est de l'ordre de 2.7 M.M3/an, que nous enregistrons une consommation stable depuis 2010 (moyenne 2.75 M.M3) et que les plus gros consommateurs sont situés sur la bordure littorale avec 80% de la consommation totale.

L'eau brute, le réseau actuel
Mise en service de la prise de la Figarella en 2014. Production en 2017: 5.11 M.M3
Comparatifs entre 2011 et 2017
2011: 430 agriculteurs, 2017: 615
2011: particuliers: 152, 2017: 267
2011: bornes incendies: 36, 2017: 42.

Travaux réalisés ces dernières années
Réseau d'eau brute: station de pompage E Cotule, nouvelle prise sur la Figarella et raccordement au réseau d'eau brute, extension de réseau sur felicetu et Pigna.
Réseau d'eau potable: réhabilitation des prises hautes de la Figarella, d'une unité de traitement d'eau potable sur Bonifatu, d'une station de pompage à U Mucale, de la mise aux normes du réservoir de Salvi, de réservoirs, à Bargudè et Lozari (en cours) et des forages de la nappe alluviale de la Figarella et d'une partie de l'Unité de traitement de Calvi

Bassin versant du Reginu et Barrage d'e Cotule
Qualité de l'eau:
Mesures de suivi importantes des cyanobactéries: 400 analyses en 2017, absence de microcystine dans l'AEP ( E Cotule; nappe alluviale du Réginu; Calvi), deux pics de cyanobactéries sur l'eau brute dans microcystine.
Alimentation complémentaire via la Figarella
Mise en fonctionnement en février 2017 - entre 200 000 à 300 000 M3 - reconstitution des stock
Etudes des points de pollutions du bassin versant ammont du barrage d'E Cotule
Mise en oeuvre d'une oxygénation de l'hypolimnion sur E Cotule.

L'impact du réchauffement climatique à l'avenir. Un déficit possible de 1 million de M3 d'ici 20 ans
Augmentation de la température de + 3°, augmentation de l'évaporation de + 11°, territoire fortement vulnérable regroupant tous les enjeux eaux: eaux supercielles et souterraines, bilan hydrique des sols, biodiversité ( linéaires et surfaciques)

Enfin, dernier chapitre abordé, celui des évolutions futures avec un tableau de la situation actuelle et un à l'horizon 2037, soit 20 ans
Celui-ci laisse apparaître un déficit possible d'ici 20 ans de 1 M.M3

"Nous n'empoisonnons ni la population, ni le bétail"

Dans ses commentaires, Savériu Luciani faisait état d'un besoin d'augmenter la capacité de zones de stockages de 50%, insistait sur le maillage de territoire, sur la formation des personnels...
Concernant la qualité de l'eau, le président martelait une nouvelle fois: " Nous avons fait appel à des spécialistes du continent, nous avons réalisé plus de 600 analyses, tous les rapports sont envoyés à toutes les autorités compétentes. Il faut s'arrêter. Non l'eau en Balagne ne présente aucun danger, non on empoisonne pas la Balagne, non nous n'empoisonnons pas le bétail et la population.
Si certains pensent le contraire, qu'il vienne me voir".
Cela étant dit une bonne fois pour toute, le débat s'instaurer entre le président de l'OEHC et les maires de Balagne.
Lionel Mortini, président de la communauté de communes Lisula-Balagna rappelait comme il l'a annoncé lors de la réunion du budget que le prix de l'eau baisserait de 20% sur le bassin de vie et que les dispositions ont été prises pour cela. Il regrettait ensuite le manque d'ambition sur les projets en matière de gestion de l'eau et sur les réflexion à avoir sur le barrage d'E Cotule.
Etienne Suzzoni, maire de Lumio revenait sur ces projets abandonnés quelques années en arrière , faute d'ambition politique et sur les possibilités de solutions qui s'ouvrent aux décideurs.
Le projet du barrage de Sambuccu ressorti des cartons et qui au vu des débats est loin de faire l'unanimité.
" Sambuccu, c'est parait-il 2 M.M.3. Je me souviens d'une étude de la Jeune Chambre Economique datant de 1972 qui prévoyait un stockage de 10 M.M3 à Cotule qui n'a jamais été un affluent sécurisé, ç toujours été une réserve de basse rivière et l'alimentation c'était 6 M.M3 sous le lit de la Figarella.
Un problème de fiabilité de roche a été à ce moment là évoqué par l'Etat pour ne pas s'engager. La volonté était de réduire et de limiter les infrastructures de stockage" ajoute le Maire de Lumio.
Chacun s'est accordé à dire qu'il fallait des projets ambitieux pour la Balagne et qu'il fallait impérativement avoir une autre culture de l'eau.
L'exemple sur ce qui se fait chez nos voisins de Sardaigne est une piste à explorer.
Saveriu Luciani souhaitait comme cela se fait en Sardaigne que le tissu universitaire se mette au service de la Corse et admettait qu'il y a urgence à trouver une solution. " On a de l'eau en abondance mais il y a une gestion défaillante de celle-ci"
Frédéric Mariani a parlé d'un réservoir à réaliser à court terme au-dessus de Mausoléo.
Jean-Marie Seité, Maire de Galeria a lui souligné les efforts d'économie d'eau réalisés sur sa commune et a évoqué la présence de deux barrages abandonnés dans son secteur et celui de l'Argentella alors que l'on parle de construction. Il n'a pas caché en tant qu'élu d'avoir le sentiment d'être abandonné
" Concernant le barrage de l'Argentella, c'est François Marchetti qui au nom de la commune de Calenzana a diligenté une étude pour faire analyser la qualité de l'eau.
L'office hydraulique nous dit que la qualité de l'eau est bonne mais rien n'est fait. Le préfet s'est tout récemment rendu sur place". Il terminait son propos: " Les agriculteurs ont besoin d'eau et nous avons besoin des agriculteurs".
Au terme de plus de deux heures de discussions constructives, la séance était levée.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Dans le monde des réseaux sociaux… et de Communiti

Le 19 Juillet 2018

Vous y avez forcément succombé, puisque nous sommes 4 milliards d’internautes dans le monde et 3,2 milliards à nous y connecter quotidiennement ! Aujourd’hui, sans réseaux sociaux, il semble qu’il devienne impossible de communiquer !
Tour d’horizon de ces réseaux sociaux qui ont envahi notre vie et focus sur la plateforme Communiti, le 1er réseau social et professionnel des Corses avec une interview exclusive de Christophe Battesti - Co-fondateur de Communiti.
Quid de l’état des lieux ?
Partager des scènes de liesses comme au lendemain de cette Coupe du Monde ou tout simplement des informations, des photos et des vidéos… en résumé exister parmi les membres de sa communauté, c’est ce que les réseaux sociaux nous permettent, sans limite de temps ou d’heure. Alors, justement intéressons-nous à ce qui se passe en 60 secondes sur la Toile parmi tous les réseaux sociaux que nous connaissons avec l’infographie ci-après
 

Radio Calvi SIS de Haute-Corse : 2018 une année "moins favorable" aux feux

Le 19 Juillet 2018

Ce mercredi matin le SIS 2Ba lancé, à la faveur d'une réunion interservices, sa campagne officielle de lutte contre les feux de forêt.

Radio Calvi Le syndicat AOP Brocciu dénonce l’indulgence du tribunal vis-à-vis d’un fraudeur

Le 19 Juillet 2018

Le 23 juin 2017, le syndicat AOP (Appellation d'Origine Protégée) Brocciu dépose une plainte contre la SAS Alta Cima 2B, une fromagerie située à Biguglia, pour « graves manquements aux conditions de production ». Un contrôle de la Répression des fraudes révèle l’utilisation en 2016 et 2017 de lait de troupeaux non habilités pour la fabrication du Brocciu AOP et le non-respect du cahier des charges. L’AOP Brocciu et l'Interprofession Laitière Ovine et Caprine de Corse (ILOCC) réfutent la comptabilité de production fournie par la fromagerie. Le 27 juin dernier, le tribunal de Grande instance de Bastia rend un jugement dénoncé par l’AOP Brocciu, l’ILOCC et l’INAO, qui se sont portés parties civiles, comme« d’une indulgence sans commune mesure au regard de l’ampleur de la fraude ». Explications, pour Corse Net Infos, de Sébastien Mercuri, éleveur ovin et président de l'Interprofession laitière ovine et caprine de Corse, qui réaffirme l’intransigeance de la filière vis-à-vis des fraudeurs.

Radio Calvi Cimetière de l'Ondina : Une partie du site inaccessible. Plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui et escroquerie

Le 19 Juillet 2018

Le cimetière bastiais de l'Ondins est affecté par des malfaçons et le site doit être sécurisé. Dans ces circonstances une soixantaine de familles ne pourront plus accéder à la sépulture de leurs défunts. C'est la sage décision prise par la municipalité de Bastia après les résultats des conclusions partielles de l'expertise qui a été effectuée dans le sillage de l'effondrement, récent, d'un mur du cimetière. La situation a amené la ville a déposé plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui et escroquerie. Les explications de Pierre Savelll, maire de Bastia

Radio Calvi Le PETR du Pays de Balagne adopte son projet de territoire !

Le 18 Juillet 2018

Le Pôle d’Équilibre Territorial et Rural du Pays de Balagne a adopté la version définitive de son Projet de Territoire lors de sa dernière réunion

Radio Calvi
Autres actualités :