Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

La guerre des paillottes relancée : saisie de transat au ROC72
1 photo disponible

La guerre des paillottes relancée : saisie de transat au ROC72


Calvi

Par

Le 01 Août 2019


Il est quinze heure en cette fin du mois de juillet au restaurant de plage « Le Roc72 » situé à Verghia sur la commune de Coti Chjavari. Une vingtaine de personnes arrivent, gendarmes, répression des fraudes, Procureur de la République et signifient à Jacques Ettori, propriétaire de l’établissement, qu’ils vont procéder à la saisie des transats disposés sur la plage et destinés à la clientèle du restaurant.

« Ces transats étaient empilés sur le côté et mis gracieusement à la disposition de la clientèle, souligne Jacques Ettori, une quinzaine ont été enlevés mais aussi, une trentaine occupés par des clients. Les gendarmes m’ont signifié mes droits avant la saisie, je leur ai dit que je faisais confiance à la justice. Mais la perte est importante pour l’établissement. Vous n’avez qu’à voir les réservations et le nombre de clients au restaurant ce soir. La saison est déjà plutôt morose mais là je crois que l’on va toucher le fond. Ces transats représentent vingt mètres sur les 200 de longueur de la plage… ».

De fait, Jacques Ettori, qui exploite l’enseigne créée, comme le nom l’indique, en 1972, met volontairement les transats à disposition de sa clientèle. Mais gracieusement. « Je n’ai pas droit à l’AOT bien que l’on m’en fasse payer la redevance. Le Directeur de Cabinet de la Préfecture m’avait pourtant informé que les transats empilés et mis à la disposition de ma clientèle ne poseraient pas de problème…J’ai du mal à comprendre. D’autant que je ne gagne pas d’argent dessus comme l’atteste la pancarte située à proximité de l’établissement. En revanche, on annule des réservations et le manque à gagner va s’accumuler. »

La guerre des paillottes relancée
Jacques Ettori explique que l’établissement a été bâti sur un terrain dont il est propriétaire. Mais depuis la classification de cette zone en 2016, des problèmes sont apparus. « J’ai perdu 697m2 sur les 1351 dont je suis propriétaire, cela au titre de cette classification. Il est vrai que la municipalité ne souhaite pas prendre de risque et s’occuper des plages, ce qui aurait sans doute arrangé les choses. On me dit que je suis propriétaire et qu’en tant que tel, je n’ai pas besoin d’AOT. Mais qu’au titre de la classification du site, je n’ai pas le droit d’exploiter sauf à être au-delà de la bande des cent mètres.
On ne tient plus compte de rien.
Le Roc72 a eu jusqu’à 20 employés, ils ne sont plus que six aujourd’hui. J’avais fait rajouter une terrasse, elle est inexploitable malgré l’accord des Bâtiments de France en juin dernier. Je me lève le matin pour laisser quelque chose à mes enfants mais je ne suis plus patron chez moi. Il eût été plus judicieux, pour les services de l’Etat d’attendre la fin de l’été et de mettre en place une réglementation à compter de septembre. Là, on nous prend de cours en plein cœur de la saison. Une saison de surcroît morose. Dans ces conditions, je vais mettre la clé  sous la porte. C’est un délit de faciès envers les Corses. ».


Jacques Ettori devrait rapidement prendre contact avec les responsables du collectif des restaurateurs de plage afin d’obtenir un soutien. Une situation qui pose, encore une fois, le problème des établissements créés avant les nouvelles réglementations. Et relance, une fois encore, la « guerre des paillottes ». 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Peri : la commune signe une convention avec la CAPA pour faire « rayonner » le nouveau centre intercommunal

Le 03 Juillet 2020

Trois ans après la pose de la première pierre, Laurent Marcangeli, président de la Communauté d’Agglomération Pays Ajaccien (CAPA) et Xavier Lacombe, maire de Peri, ont signé ce 2 juillet la convention de mise à disposition du centre intercommunal social culturel et sportif de la commune.

Radio Calvi Affaire du veau jeté vivant dans le vide : le procès renvoyé, le prévenu reste en détention

Le 03 Juillet 2020

Ce jeudi 2 juillet au tribunal correctionnel de Bastia, la cour, à la demande de l'accusé, a renvoyé au 20 juillet prochain le procès de l'homme qui a jeté un veau vivant dans le vide. En attendant son audience, Jean-Dominique Orsoni, jeune agriculteur de 20 ans résident dans le Niolu, reste incarcéré à la prison de Borgo.

Radio Calvi Crédit d'impôt investissement : Les députés nationalistes montent au créneau

Le 03 Juillet 2020

Dans le cadre du débat en séance publique sur le projet de loi de finance rectificative, les députés nationalistes sont intervenus par le biais d'un amendement pour demander le prolongement, l'élargissement et l'augmentation du Crédit d'impôt investissement pour la Corse.
L'amendement, qui prévoit une compensation à titre exceptionnel des pertes liées à l’épidémie de Covid-19 en Corse, a été adopté.
Présentation en vidéo par Michel Castellani et réponse du rapporteur qui accepte la prorogation, mais pas l'élargissement.

 

Radio Calvi Le cinéma Le Fogata à l'Ile-Rousse rouvre ses portes ce 2 juillet

Le 02 Juillet 2020

Le 2 juillet, après presque quatre mois de fermeture, le cinéma Le Fogata à l'Ile-Rousse va rouvrir ses portes. L'occasion pour Ceccè Acquaviva, le directeur, d'évoquer les mesures à venir.

Radio Calvi Municipales à Lisula : la lettre de démission de Jean-Jo Allegrini-Simonetti

Le 02 Juillet 2020

Après avoir annoncé hier sur CNI qu'il mettait un terme à sa carrière politique, et avant la mise en place ce samedi du nouveau conseil municipal , dans un communiqué, Jean-Jo Allegrini-Simonetti s'est adressé à ses concitoyens

Radio Calvi
Autres actualités :