Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Le Conseil de l’Ordre des Architectes de Corse : "La loi Elan doit être plus ambitieuse, sociale et environnementale"
1 photo disponible

Le Conseil de l’Ordre des Architectes de Corse : "La loi Elan doit être plus ambitieuse, sociale et environnementale"


Calvi

Par

Le 18 Mai 2018


Ainsi, à l’heure où ce texte entame son parcours à l’Assemblée Nationale, l’ensemble des organisations signataires expriment leur inquiétude et leur incompréhension face à un projet qui se révèle être une véritable contre-performance :
« Ce projet de loi en effet, sous couvert de vouloir créer un choc de l’offre, traite la question du logement sous une approche strictement quantitative, comptable, au mépris d’une réflexion qualitative sur les plans social, environnemental et architectural. Pour nous, le logement n’est pas un produit financier, c’est un enjeu citoyen, un projet de société » a souligné Sébastien Celeri :

Parce que nous voulons construire des logements sociaux qui ont pour seul objet de loger dignement ceux qui y ont droit
Parce que nous voulons que le logement social reste le premier réseau social, vivant, humain, divers, chaleureux,
Parce que nous voulons des logements bien construits, bien situés, accessibles à tous, notamment pour les personnes âgées et en situation de handicap

Raison pour laquelle le Conseil de l’Orde a fait de ce 17 mai une journée nationale de débat et de sensibilisation sur tout le territoire afin qu’elle constitue le point de départ d’une mobilisation collective. Rappelons que ce mouvement s’inscrit dans la durée avec un leitmotiv clair et précis : « faire du logement la grande cause permanente. »

Sébastien Celeri : Non à la régression
- Selon le Conseil national de l’Ordre des architectes, cette loi ne comporte aucune ambition ?
- Raison pour laquelle nous organisons à l’échelon national cette journée du 17 mai sur la loi sur le logement qui sera prochainement débattue à l’Assemblée Nationale. C’est donc la manifestation des inquiétudes au sujet d’un certain nombre de dispositions que prévoit cette loi et plus généralement, la sensibilisation sur l’importance de maintenir par le biais notamment de la commande publique, un cadre de vie de qualité et non pas une régression comme la tendance actuelle.


- Le terme « mal logement » peut-il s’appliquer en Corse ?
- Certainement ! Ce n’est pas tellement visible mais c’est une réalité dans les centres, dans les périphéries, dans le rural. Bientôt, nous aurons les trois quarts de la superficie des communes qui seront couverts par des opérations de l’habitat dont l’objectif sera la sortie de l’habitat indigne, insalubre et cela est une réalité.


Les axes d’un action concrète
Le Conseil de l’Orde propose cinq axes qui peuvent aider à construire le patrimoine de demain :

Réduire les inégalités spatiales et territoriales, assurer l’accès de tous à un logement
Soutenir les politiques foncières novatrices et diversifiées
Garantir la qualité d’usage et l’accessibilité pour tous ainsi que la pérennité des logements neufs
Accélérer la rénovation du bâti existant
Soutenir et développer une politique d’innovation et d’expérimentation pour le logement et l’aménagement des territoires

Les architectes tenus à l’écart ?
La loi s’appelle «Evolution du logement» et les architectes sont persuadés qu’elle ne va pas le faire évoluer dans le bon sens. La suppression des concours d’architecture, dont les bailleurs sociaux pourront désormais se passer et le démantèlement de la loi sur la maîtrise d’ouvrage publique les alarme fortement. A croire que l’objectif du gouvernement est de «construire plus, mieux et moins cher». Donc en se passant des service des architectes ?
Au début de l’année, le gouvernement a proposé au mouvement HLM de se passer de l’obligation des concours en échange de l’acceptation de la baisse des APL. A peine les termes de ce protocole connus, le architectes ont aussitôt écrit à Emmanuel Macron pour dire tout le mal qu’ils pensaient d’un tel deal tandis qu’une pétition recueillait plus de 3 000 signatures en un temps record…
On comprend mieux l’appel du 17 mai !
J. F.

La loi Elan en bref
Un premier point aborde la restructuration du secteur, les organismes HLM étant sommés de se regrouper en sociétés de coordination à la tête d’au moins 15 000 logements, avec une mutualisation de leurs capitaux, quel que soit leur statut juridique, public ou privé. Leurs compétences sont élargies par le biais de filiales spécifiques, par exemple, à la vente de logements – qui est encouragée au rythme de 40 000 cessions par an au lieu des 8 810 actées en 2016 –, la construction ou l’aménagement d’équipements, un rôle que jouent déjà nombre d’offices publics. C’est par exemple le cas de l’office de la Drôme qui a réalisé plusieurs maisons médicales, hors de son champ légal de compétences et malgré les critiques de l’Agence nationale de contrôle du logement social
Cotation
Ensuite, le statut des locataires est remanié : leur situation sera réexaminée tous les six ans par la commission d’attribution, qui voit ainsi ses compétences étendues, pour proposer, en cas de sur ou sous-occupation ou de situation de handicap, un autre logement, ou appliquer un surloyer si les revenus dépassent les plafonds de ressources. Les demandes d’attribution d’un logement social feront toutes l’objet d’une cotation, c’est-à-dire d’une note pour aider à départager les candidats selon des critères de priorité définis par les intercommunalités.

 

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/logement/article/2018/03/06/la-loi-elan-va-bouleverser-le-logement-social_5266313_1653445.html#JLgYm6CWZ9Sj06kg.99
 

 


 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Urban Trail Aiaccina : Une course solidaire contre le cancer

Le 17 Août 2018

2018 est l’année du centenaire de la Ligue contre le cancer. C’est aussi l’année de la 3ème édition de l’Urban Trail AIACCINA, avec son nouveau parcours organisé le 23 septembre par le comité de La Corse du Sud, en partenariat avec la Ville d’Ajaccio. Les inscriptions sont ouvertes sur www.aiccina.com. Le nombre total d’inscriptions étant limité, il est conseillé aux coureurs de valider leurs dossards rapidement.

Radio Calvi Chapelle Impériale : Les Bonaparte, pour l’éternité

Le 17 Août 2018

Formant l'aile droite du Palais Fesch, située au centre de la rue Fesch, cette chapelle, classée monument historique, a été bénie le 9 septembre 1860. On doit son édification à Napoléon III qui honora les clauses testamentaires du cardinal Fesch dont le vœu était de rassembler dans un unique lieu saint les sépultures de la famille Bonaparte.
 

Radio Calvi EXCLUSIF : Qui est Miss Bastia 2018 ?

Le 17 Août 2018

Samedi dernier, Solène Cuvereaux a remporté le titre de Miss Bastia. Corse Net Infos l'a interviewé en exclusivité pour vous.

Radio Calvi Commando Erignac : La justice refuse la levée du statut DPS de Pierre Alessandri

Le 17 Août 2018

Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour l'assassinat du préfet Claude Erignac, à Ajaccio en 1998 et incarcéré à Réau au centre pénitentiaire du Sud Francilien, Pierre Alessandri reste sous statut DPS, Détenu particulièrement signalé. La levée de son inscription à ce registre a été refusée, une nouvelle fois, par le ministre de la justice, empêchant, de fait, son rapprochement à la prison de Borgo.

Radio Calvi Economie corse : Le boom estival des transports et le recul de la restauration

Le 17 Août 2018

L’activité économique est, malgré un certain fléchissement, restée soutenue en juillet en Corse, d’après le point de conjoncture livré chaque mois par la Banque de France donnant les tendances régionales. Les secteurs des transports et des autres produits industriels bénéficient à plein de la saison estivale tandis que l’industrie, l’agroalimentaire et les services marchands, notamment l’hébergement et la restauration, marquent le pas. Décryptage.
 

Radio Calvi
Autres actualités :