Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Le projet Alpha : 1,25 € sur chaque billet au départ et ou à l'arrivée pour financer le sport corse
1 photo disponible

Le projet Alpha : 1,25 € sur chaque billet au départ et ou à l'arrivée pour financer le sport corse


Calvi

Par

Le 30 Octobre 2017


Que propose le CSSCB ?
"L’idée qui vous est soumise est très simple, sur le principe de la taxe de séjour, nous vous suggérons d’instaurer une mise à contribution de 1,25€ au profit du sport corse, sur chaque billet par départ ou à l’arrivée de chaque port et aéroport de l’île pour constituer un budget centralisé par une agence régionale de promotion par le sport sous l’égide de la CTC. Une fois cette ressource constituée, elle est redescendue vers les clubs soit dans le cadre de marchés publics en échange de prestations soit via des subventions pour les clubs amateurs" écrit-il notamment aux candidats aux territoriales.

"Selon l’INSEE, il y a 8 300 000 départs par an, ports, aéroports et croisières inclus ( chiffre 2015 ) et ce chiffre augmente chaque année.
A 1,25€ par départ, cela représenterait donc 10,375 millions d’euros (…), à répartir entre tous les clubs en fonction du niveau d’exercice selon une clé de répartition à affiner en respectant les critères juridiques des marchés publics définis ci-dessous et amateurs selon une politique de subventionnement à définir."

"A 1,25€ par billet, personne ne renoncera à un passage, cela est tout à fait marginal par rapport à l’ensemble des taxes et prélèvements d’autant que l’environnement concurrentiel permettra probablement de ne pas augmenter le prix du passage" ajoute encore le Cullettivu di i Sustenidori du u Sporting Club de Bastia
Dans ces conditions chaque club peut envisager d’augmenter significativement ses ressources (2 à 3 millions pour un club en ligue 2 chaque année si le schéma est retenu) et si vous préfériez un prélèvement forfaitaire de 1, 50€, c’est une manne de 12 500 000 € qu’il faudrait alors répartir…..


"Une Agence régionale de promotion par le sport, sous l’égide de la CTC, peut s’avérer l’outil idéal pour coordonner ce programme mais il serait également possible de regrouper ces actions sous la bannière de l’ATC afin de limiter les frais de fonctionnement et gagner du temps. Dans ce cas, il s’agirait d’augmenter juste la TS de 1,25€ par titre de transport.. L’idée défendue par le Collectif n’est pas de solliciter les finances de la CTC mais de faire en sorte de créer une nouvelle ressource ciblée, propre et indolore qui serait comprise car justifiée pour tout le monde."

Le Cullettivu di i Sustenidori du u Sporting Club de Bastia qui développe son projet sur six pages (voir ici-dessous) évoque, in fine, les prochains J.O de Paris…
"L’attribution des Jeux Olympiques à Paris pour 2024 a été saluée quasi unanimement pour ce qu’ils représentent mais également pour les retombées économiques attendues. Le coût des JO parisiens est déjà évalué à ce jour à 7 milliards d’euros. Si l’on se réfère à une simple règle de proportionnalité démographique, on peut déduire que l’effort des contribuables corses pour financer les Jeux Olympiques de Paris est estimé à… 35 millions d’euros ! Sans aucune retombée pour l’île !
Qui peut encore soutenir que prélever l’équivalent du prix d’un café sur chaque billet en échange du sauvetage du sport en Corse, est disproportionné ?"

Patrick Alozy, administrateur et référent pour le projet au sein du CSSCB, attend à présent le retour des candidats pour leur exprimer de vive voix le détail du projet.
" Ce type de projet est en capacité d’apporter des solutions y compris sur les plans sociétaux avec des inductions économiques fortes. Si une gouvernance régionale n’a pas l’audace de valider un tel projet, personne ne le fera et les dégâts seront bientôt irréversibles et la responsabilité ne saura incomber uniquement aux dirigeants de clubs."
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Lisula : Trasmissione ecoludica per i zitelli

Le 23 Février 2018

zitelli iscritti à l'accogliu di i minori intercumunale di u CIAS di Lisula Balagna, anu prisentatu eri mane à a scola di Lisula, un travagliu annant'à i frazi attraversu un filmettu è un bellu ricettore per u scumparitimentu fattu da per elli .
 

Radio Calvi Rugby à Furiani avec France-Italie : Ce ne sera pas la première fois...

Le 23 Février 2018

France-Italie du tournoi des 6 Nations féminin, qui se déroulera ce samedi à 21 heures sur le stade Armand-Cesari, marque le retour du rugby à Furiani. Le ballon ovale a fait en effet de nombreuse incursions sur la pelouse où le football corse a écrit quelques-unes de ses plus belles pages.
 

Radio Calvi Le doyen de Zilia, Francescu Santelli nous a quittés dans sa 105e année

Le 23 Février 2018

Le petit village de Zilia pleure le décès de son doyen Francescu Sabtelli décédé à l'âge de 104 ans, entouré de l'affection des siens. Ses obsèques ont été célébrées jeudi matin en présence d'une foule nombreuse
 

Radio Calvi Joseph Pucci devient le nouveau président du syndicat d’énergie de Corse-du-Sud

Le 23 Février 2018

Seul candidat en lice, le maire de Viggianello et conseiller territorial de Pè a Corsica, Joseph Pucci, a été élu, sans surprise, président du syndicat d’électrification de la Corse du Sud (SDE2A). Les 192 maires inscrits au syndicat et 8 conseillers territoriaux étaient appelés à voter jeudi matin au Palais des congrès d’Ajaccio. 147 se sont prononcés en sa faveur contre 20 bulletins blancs et 7 nuls. Joseph Pucci succède à Jean-Jacques Panunzi à qui il a rendu hommage avant de décliner ses priorités et les enjeux.
 

Radio Calvi Nanette Maupertuis : « C’est, dans le contexte européen, une chance de rencontrer la vice-présidence de la Bulgarie »

Le 23 Février 2018

Une délégation corse, composée du président de l’Exécutif Gilles Simeoni, de la conseillère exécutive Nanette Maupertuis, du député Jean-Félix Acquaviva, de la directrice de la culture Andrée Grimaldi, et de la responsable des filières agricoles de l’ODARC Marie-Pierre Bianchini, s’est rendue mardi à Sofia en Bulgarie. Un déplacement, à la fois, culturel, diplomatique et promotionnel. Une seule journée intense de rencontres qui est tombée à pic au moment où la Bulgarie assure la Présidence de l'Union européenne (UE) pendant six mois et où se décide la politique de cohésion 2020-2026. Deux entretiens avec la Vice-Présidente, Iliana Iotova, et la Vice-Premier Ministre en charge de la présidence européenne, Liliana Pavlova, ont été l’occasion pour l’Exécutif corse de plaider, comme il l’avait fait l’an dernier à Malte, la nécessité d’une politique européenne prenant en compte les contraintes de l'insularité, les besoins des îles et des régions montagneuses. Des enjeux exposés, pour Corse Net Infos, par Nanette Maupertuis, en charge notamment des affaires européennes, membre du Comité des régions et présidente de l’Agence de tourisme de la Corse (ATC).
 

Radio Calvi
Autres actualités :