Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Loi contre le terrorisme : Les Nationalistes s’élèvent contre l’amalgame entre terrorisme islamique et corse
1 photo disponible

Loi contre le terrorisme : Les Nationalistes s’élèvent contre l’amalgame entre terrorisme islamique et corse


Calvi

Par

Le 27 Septembre 2017


« Hier soir, l'Assemblée nationale a débuté l'examen du Projet de loi de lutte contre le terrorisme. Les députés Per a Corsica ont d'emblée dénoncé la dérive sécuritaire du Gouvernement, mais surtout la conception extensive de la notion « d'actes de terrorisme » qui dépasse la simple lutte contre l'islamisme radical, objet premier à notre sens du projet de loi.
Ainsi, les députés Per a Corsica ont largement pris part aux débats et ont rédigé une vingtaine d'amendements visant à limiter les mesures exceptionnelles prévues par l'Exécutif afin de préserver les libertés fondamentales de chacun, mais aussi et surtout de les circoncire à l’islamisme radical.
Tour à tour, Jean-Félix Acquaviva, Michel Castellani et Paul-André Colombani se sont exprimés en dénonçant les agissements de l'Etat à l'encontre des militants politiques corses dont les actes et les intentions ne peuvent être en aucun cas assimilés à des actes de terrorisme. Ils ont fait part de leurs fortes inquiétudes vis-à-vis des mesures que contient le texte, et de leurs conséquences en terme d’abus, au regard de l’actualité en Corse (interpellation récente de Franck Paoli) et internationale avec la Catalogne où l’Espagne s’apprête à embastiller des élus et envoyer des chars de polices contre le peuple pour « délit de vote » et d’exercice du « libre choix ».
Les premières réponses du Gouvernement et du rapporteur de la commission des Lois, Raphaël Gauvin, aux amendements déposés par les députés Per a Corsica sont inquiétantes, voire scandaleuses : « à notre sens, il n'y a pas lieu de faire la distinction entre le terrorisme islamique, basque ou corse ».
Nous appelons le Gouvernement à se ressaisir et à prendre ses responsabilités. Les méthodes, les buts, et le "bilan" des djihadistes ne sont en rien comparable avec les actes de violences commis en Corse, qui n'ont jamais terrorisé la population en s'attaquant aveuglement à des civils innocents et notamment des enfants. Il est inquiétant de voir le Gouvernement de la France se perdre dans ce type de confusion. Cette attitude est indécente et insultante.
Elle en dit long sur les dérives à venir de la part du gouvernement et du pouvoir administratif, au cas où ce projet de Loi venait à être adopté en l'état.
Alors que la majorité territoriale « Pè A Corsica », les élus de toutes tendances au sein de la CTC, accompagnés de plusieurs centaines d’élus locaux et de municipalités, travaillent à l’enracinement de la paix et de la démocratie dans l’île ; et demandent le rapprochement de prisonnier et l’amnistie ; alors que le FLNC a déposé les armes depuis 3 ans; il y a des amalgames réalisés qui relèvent de la faute morale et politique majeure.
Sans fléchissement ou signe tangible de la part du Gouvernement et de la majorité parlementaire, les députés Per a Corsica voteront contre ce texte qui ne fait rien d’autre qu’insérer l’état d’urgence dans la loi ordinaire, qui de ce fait, devient de moins en moins ordinaire. »
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Lisula : Trasmissione ecoludica per i zitelli

Le 23 Février 2018

zitelli iscritti à l'accogliu di i minori intercumunale di u CIAS di Lisula Balagna, anu prisentatu eri mane à a scola di Lisula, un travagliu annant'à i frazi attraversu un filmettu è un bellu ricettore per u scumparitimentu fattu da per elli .
 

Radio Calvi Rugby à Furiani avec France-Italie : Ce ne sera pas la première fois...

Le 23 Février 2018

France-Italie du tournoi des 6 Nations féminin, qui se déroulera ce samedi à 21 heures sur le stade Armand-Cesari, marque le retour du rugby à Furiani. Le ballon ovale a fait en effet de nombreuse incursions sur la pelouse où le football corse a écrit quelques-unes de ses plus belles pages.
 

Radio Calvi Le doyen de Zilia, Francescu Santelli nous a quittés dans sa 105e année

Le 23 Février 2018

Le petit village de Zilia pleure le décès de son doyen Francescu Sabtelli décédé à l'âge de 104 ans, entouré de l'affection des siens. Ses obsèques ont été célébrées jeudi matin en présence d'une foule nombreuse
 

Radio Calvi Joseph Pucci devient le nouveau président du syndicat d’énergie de Corse-du-Sud

Le 23 Février 2018

Seul candidat en lice, le maire de Viggianello et conseiller territorial de Pè a Corsica, Joseph Pucci, a été élu, sans surprise, président du syndicat d’électrification de la Corse du Sud (SDE2A). Les 192 maires inscrits au syndicat et 8 conseillers territoriaux étaient appelés à voter jeudi matin au Palais des congrès d’Ajaccio. 147 se sont prononcés en sa faveur contre 20 bulletins blancs et 7 nuls. Joseph Pucci succède à Jean-Jacques Panunzi à qui il a rendu hommage avant de décliner ses priorités et les enjeux.
 

Radio Calvi Nanette Maupertuis : « C’est, dans le contexte européen, une chance de rencontrer la vice-présidence de la Bulgarie »

Le 23 Février 2018

Une délégation corse, composée du président de l’Exécutif Gilles Simeoni, de la conseillère exécutive Nanette Maupertuis, du député Jean-Félix Acquaviva, de la directrice de la culture Andrée Grimaldi, et de la responsable des filières agricoles de l’ODARC Marie-Pierre Bianchini, s’est rendue mardi à Sofia en Bulgarie. Un déplacement, à la fois, culturel, diplomatique et promotionnel. Une seule journée intense de rencontres qui est tombée à pic au moment où la Bulgarie assure la Présidence de l'Union européenne (UE) pendant six mois et où se décide la politique de cohésion 2020-2026. Deux entretiens avec la Vice-Présidente, Iliana Iotova, et la Vice-Premier Ministre en charge de la présidence européenne, Liliana Pavlova, ont été l’occasion pour l’Exécutif corse de plaider, comme il l’avait fait l’an dernier à Malte, la nécessité d’une politique européenne prenant en compte les contraintes de l'insularité, les besoins des îles et des régions montagneuses. Des enjeux exposés, pour Corse Net Infos, par Nanette Maupertuis, en charge notamment des affaires européennes, membre du Comité des régions et présidente de l’Agence de tourisme de la Corse (ATC).
 

Radio Calvi
Autres actualités :