Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Pioggiola : Un plan de dynamisation de la filière bois de Corse
1 photo disponible

Pioggiola : Un plan de dynamisation de la filière bois de Corse


Calvi

Par

Le 28 Mars 2019


A son arrivée à la tête de l'ODARC, Lionel Mortini, Maire de Belgodere, Conseiller Exécutif de Corse a fait de la filière bois une de ses priorités.
"La filière bois: structuration, croissance, un marché à construire ensemble".
Ce matin à 10 heures, c'est dansun endroit choisi, le Théâtre "A Stazzona" à Pioggiola, connu comme étant un des vecteurs de cette filière bois que le président de l'OADARC a choisi d'ouvrir une série de rencontres.
La présentation de Pioggiola est la première d’une série de rencontres, qui se feront dans toute la Corse, auprès de chacune des communautés de communes.
Tous les maires de la micro-région sont invités et les partenaires du projet seront présents pour répondre à leurs questions.

A terme, les élus locaux doivent être informés et sensibilisés autour de cette problématique, du potentiel de la filière bois en Corse, et des moyens à leur disposition pour contribuer à son développement et à son succès.
Les communes sont les plus gros propriétaires forestiers de bois mobilisable. Mais elles ne sont pas que détentrices de la ressource, elles sont également prescriptrices, maîtres d’ouvrages et consommatrices potentielles.
C’est pourquoi dans un premier temps, nous avons souhaité axer notre travail de sensibilisation sur ces collectivités, via une série de réunions publiques auprès des communautés de communes.

" La filière est en difficulté mais nous avons des atouts… tant du point de vue de la ressource que du point de vue des débouchés. Les communes ont tout intérêt à utiliser le bois d’œuvre issue de leurs forêts locales pour approvisionner leurs commandes publiques ! »
L’objectif aujourd'hui est de présenter à tous les enjeux, les modalités opératoires, mais surtout les opportunités créées autour de la filière bois en Corse, que ce soit, pour le bois énergie, le bois d’œuvre ou le liège, autant de débouchés différents.
Avec 60 000 m3 de bois disponible chaque année, en gestion durable et respectueuse de l’environnement, le potentiel de ressources pour l’ensemble des collectivités locales concernées s’élève à plus de 1,5 millions d’euros.

Autour de nos partenaires, les maires et élus municipaux de la microrégion ont tous été invités à cette première rencontre de dynamisation de la filière bois.

L’objectif est de leur présenter les enjeux, les modalités opératoires, mais surtout les formidables opportunités créées autour de la filière bois en Corse, que ce soit, pour le bois d’œuvre, le liège, ou le bois énergie qui constituent autant de débouchés différents".
.

Création d’une marque « Lignum Corsica »
Lignum Corsica constitue la première étape d’une démarche de labellisation du bois corse. Il s’agit à terme, en visant la certification des bois de Corse, de privilégier l’utilisation de bois local dans les marchés, y compris les marchés publics. Les projets, entreprises et produits finaux répondant aux critères de la marque pourront ainsi s’en prévaloir et valoriser leur démarche auprès des consommateurs et du grand public.

Des communes ont déjà utilisé du bois d'oeuvre dans la réalisation de leur projet

Quelques communes ont déjà utilisé du bois local comme bois d’œuvre dans la réalisation de leur projet : Cristinacce avec la construction de trois logements communaux, Corti avec la passerelle Chjarasgiolu, Evisa avec la réalisation d’un préau communal, Pioggiola avec l’ouvrage du théâtre A Stazzona

Cependant en Corse très peu de collectivités publiques utilisent du bois. En France on recense 11 % d’ouvrages en bois contre moins de 1 % en Corse. Cet écart pourrait être compensé par l’introduction du bois local dans la commande publique.

Le choix du Théâtre de Pioggiola n'a pas innocent pour cette première rencontre. Chacun se souvient en effet que le théâtre A Stazzona a été réalisé à Pioggiola par Les charpentiers de la Corse avec du bois d’œuvre local, avant d'être inauguré en 2010.

Le potentiel du marché
Ces dernières années, les mentalités de consommations ont très nettement changées, le consommateur fait de plus en plus attention à la qualité des produits, à leur impact sur l’environnement, mais aussi à leur origine ainsi qu’aux conditions dans lesquelles ils sont produits.

De ce point de vue, l’évolution du marché du bois peut être comparée à celui du bio dans l’alimentation.

Pour le Bois d’œuvre et le liège :

- C’est un matériau respectueux de l’environnement - C’est un matériau naturel, renouvelable, biodégradable, recyclable - C’est un matériau avec d’excellentes propriétés physiques et thermiques (notamment avec le liège ou la fibre de bois) - Le bois est un matériau de confort et de santé, il est synonyme de bien-être. L’esthétique est très facilement déclinable et permet d’obtenir des solutions architecturales de type traditionnel - rustique à contemporain – moderne.

Pour le bois énergie :

- Le bois est une énergie neutre en carbone est donc une énergie respectueuse de l’environnement. - Mais le principal atout du bois énergie c’est son coût qui permet de maîtriser son budget énergie.

En 2012 selon l’interprofession, 18 Millions € étaient consacrés à l’importation de bois en Corse. Ce montant ne va cesser de croître dans les prochaines années.

L’objectif est qu’une partie, la plus importante possible, de cette somme puisse profiter au marché du bois insulaire pour conforter l’économie locale utilisant du bois corse.

Les faiblesses de la filière

Sur l’exploitabilité des forêts, elles concernent notamment le manque de documents de gestion, les problèmes de desserte et d’accessibilité, les problèmes de foncier sur les propriétés privées.

Sur la transformation, elles concernent surtout les segments liés au sciage et à la production de bois semi transformés (bardage, poutres en lamellés-collés, parquet…) Ce secteur souffre, d’une façon générale de manque de modernité.

Les transformateurs finaux (menuisiers, charpentiers…) ne disposant pas des bois dont ils ont besoin au plan local, ont recours à des bois importés pour alimenter le marché.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
23eme open international de L'Ile Rousse: des huitièmes sans surprise

Le 25 Juin 2019

Il n'y a pas eu de réelles surprises pour les huitièmes de finale du 23èmes Open International de Squash de l'Ile-Rousse où tous les favoris sont présents

Radio Calvi Bastia : première action de la branche corse de "Extinction Rébellion"

Le 25 Juin 2019

Une branche du mouvement international « Extinction Rébellion » vient de se créer en Corse. Dimanche matin une vingtaine de militants a mené une première action à Bastia.

Radio Calvi Savannah : Une minute de "silence et de colère" devant le tribunal d ‘Ajaccio

Le 25 Juin 2019

De nombreuses personnes de l'association Femmes Solidaires, et des proches de la famille, sont venues soutenir ce lundi Mylène Jacquet, la mère de Savannah Torrenti pour le deuxième jour du procès de Alex Bouchard, accusé d’avoir tué la jeune ajaccienne en 2016. Une journée émouvante pour la famille de la victime.
 

Radio Calvi Incidents sur le port de Bastia : deux passagers poursuivis pour "violences"

Le 25 Juin 2019

Nous avons relaté les incidents qui se sont produits dimanche vers 22 heures sur le port de Bastia où des grévistes ont été visés par des fusées de détresse tirées depuis le bord du Pascal-Lota, le navire de la Corsica Ferries à quai à Bastia en raison de la grève de La Méridionale. Deux passagers ont été placés en garde à vue. Ils seront poursuivis pour "violences".

Radio Calvi Desserte maritime : Le Conseil d’Etat déboute La Méridionale sur les lignes d’Ajaccio et de Propriano

Le 25 Juin 2019

L’arrêt du Conseil d’Etat est tombé, comme prévu, lundi après-midi, et il est sans appel. Il rejette le pourvoi de La Méridionale qui contestait son éviction de la Délégation de service public (DSP) maritime transitoire sur les lignes Ajaccio et Propriano. Le Conseil d’Etat donne raison à la Collectivité de Corse (CdC), ce qui clôt le contentieux sur ces deux dessertes, empêche toute annulation de l’appel d’offres, et confirme l’attribution à l’autre compagnie en lice : Corsica Linea.
 

Radio Calvi
Autres actualités :