Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Prise d'armes à la Caserne de Gendarmerie Tramariccia de Calvi
1 photo disponible

Prise d'armes à la Caserne de Gendarmerie Tramariccia de Calvi


Calvi

Par

Le 15 Février 2019



Le Chef d'escadron Paulo de Carvalho a pris ses fonctions à la tête de la compagnie de Gendarmerie départementale de Calvi-Balagne au mois d'août dernier mais les évènements et l'actualité ont fait qu'elle n'a été officialisée que ce jeudi matin à l'occasion d'une prise d'armes qui s'est déroulée à 10 heures dans la cour d'honneur de la Caserne Tramariccia à Calvi.
Cette prise d'armes était aussi l'occasion d'officialiser la prise de commandement du lieutenant Alain Chupau à la tête de la communauté de brigades de Calvi-Balagne.
Plusieurs maires et élus de Balagne, représentants de la Police Nationale, gendarmes retraités, chefs de services de la Mairie et de la sous-préfecture de Calvi et bien d'autres invités prenaient place.
Le porte fanion regagnait son emplacement à côté du piquet d'honneur.
En tenue de parade, le Capitaine Pascal Hervé, adjoint au commandant de Compagnie passait une première fois les troupes en revue alors que plusieurs maires et élus de Balagne.
A l'heure précise les autorités, au rang desquelles Jérôme Seguy, sous-préfet de Calvi, Ange Santini, maire de Calvi, le lieutenant- colonel Hubert Favrot, adjoint au chef de corps du 2e REP de Calvi, le colonel Olivier Pezza, commandant le Groupement de Gendarmerie de Haute-Corse et le Chef d'escadron Paulo de Carvalho, commandant la Compagnie de Gendarmerie de Calvi-Balagne se dirigeaient face au drapeau tricolore pour assister au lever des couleurs par deux gendarmes auxiliaires.
Les autorités regagnaient leur emplacement avant que le Colonel Olivier Pezza, suivi par le capitaine Pascal Hervé ne passe en revue le piquet d'honneur et les troupes.

La prise d'armes se poursuivait avec la remise de la médaille de la Sécurité intérieur à l'adjudant David par Jérôme Seguy, sous-préfet de Calvi. C'est ensuite le colonel Pezza qui remettait plusieurs témoignages de satisfaction et lettres de félicitations au Mdc Bel Quenzar, Mdc Vouloir, Gendarme Darton et Gendarme Gambier.
Le piquet d'honneur présentait les armes alors que le Commandant de Carvalho se plaçait à côté du Colonel Pezza.
De sa main droite, le chef de Groupement de Gendarmerie de Haute-Corse désignait le chef d'escadron de Carvalho avant de s'adresser aux troupes et prononcer la formule classique d'investiture : " Vous reconnaîtrez désormais pour votre chef, le chef d'escadron De Carvalho, ici présent, et vous lui obéirez en tout ce qu'il vous commandera pour le bien du service, l'exécution des règlements militaires, l'observation des lois et le succès des armes de la France" et terminait par: " "Chef d'escadron de Carvalho prenez votre commandement".
Les troupe à ses ordres, le Commandant de Carvalho procédait à la prise de commandement du lieutenant Chupau à la tête de la Communauté de brigades Calvi-Balagne en le désignant à sa droite et en prononçant à son tour la formule d'investiture.

Bâtir, fidéliser, forger et consolider.
C'est dans une ambiance très décontractée et par une superbe journée ensoleillée que tous se retrouvaient à l'issue de cette prise d'armes pour les allocutions.
Le Colonel Pezza remerciait toutes les personnes présentes et le "jeune" commandant de Compagnie fraîchement installé ici, au sein de cette caserne rénovée. Nous sommes donc réunis ici pour installer deux officiers de gendarmerie: une Compagnie départementale pour le premier et une communauté de brigades pour le second. C'est une tradition, une véritable intronisation à des phases de commandement exigeant et sensible. C'est une tradition, mais pas la répétition mécanique des gestes hérités des anciens, loin de la. Elle est la continuité d'une volonté, celle de préserver de notre attachement à la chose militaire, celle de rendre hommage à tous ceux qui nous ont précédé depuis la création de ces unités. Vous n'êtes pas ici par hasard messieurs, tout simplement de passage".
Le chef du Groupement de Gendarmerie de Haute-Corse poursuivait en retraçant l'exceptionnel parcours du commandant De Carvalho, non sans avoir au préalable salué les familles qui: " silencieusement et bienveillance suivent le rythme".
Il louait ensuite ses redoutables qualités d'enquêteur judiciaire mais aussi d'homme posé, réfléchi et avenant, fort de nombreuses distinctions en 38 années de service, avant de poursuivre sur sa nouvelle affectation Calvi:
" Vous voila donc désormais à la tête de la Compagnie de Calvi, belle unité s'il en est, emblématique et très disputée. La tâche qui vous attend est à la hauteur de vos qualités: bâtir, fidéliser, forger et consolider. C'est un fantastique défi, à la portée de cet officier que vous êtes et dont les qualités humaines et professionnelles sont reconnues de tous . Bon courage camarade dans votre tâche".

Fédérer la Communauté de Brigades
Le chef de Groupement poursuivait en saluant cette fois le lieutenant Alain Chupau, marié, père de 4 enfants, qui est désormais à la tête de la Communauté de Brigades de Calvi-Balagne et qui compte un parcours professionnel proche de celui du Cdt De Carvalho, exclusivement tourné vers la gendarmerie départementale et passionné de Police judiciaire.
" En 27 ans de Gendarmerie Départementale vous vous êtes distingués 18 fois, en faisant aussi l'objet d'attribution de nombreuses distinctions.
Vous êtes désormais affecté à la tête de cette communauté de brigades et vous avez en main une magnifique unité qu'il faudra reconstruire et remodeler à votre image. Il vous revient désormais de fédérer cette unité".
Enfin, le colonel Pezza rendait hommage au Major Samadet, absent aujourd'hui, qui a assuré un long intérim et qui a effectué avec d'autres gendarmes un travail colossal dans le suivi des travaux de rénovation de cette caserne tout en maintenant son travail de commandant d'unité chargé de lutter contre la délinquance et le crime organisé. Qu'il soit ici remercié".

En ce jour de Saint Valentin
Il revenait au sous-préfet de Calvi Jérome Seguy de clôre ces intervention, exercice qu'il maîtrisait avec une petite pointe d'humour et en faisant un clin d'oeil particulier en cette journée de la fête des amoureux:
" Quel plus beau jour qu'une Saint Valentin pour sceller votre destin commun avec Calvi et la Balagne!
Cette déclaration d'amour, certes un peu martiale, est le plus beau symbole à offrir à un territoire auquel vous vous consacrez"
Après avoir souligné l'immense plaisir qu'il avait à travailler avec le chef d'escadron et toutes ses équipes, et d'apprécier au quotidien leurs relations sincères et pertinentes mais aussi de saluer leur travail leur efficacité et leur bonne humeur, le représentant de l'Etat ajoutait:
"Et si je laisse, en ce jour, les roses pour nos épouses, je voudrais dire que nous formons, toute proportion gardée, un duo dans le style du Petit Prince et du renard. Après nous être apprivoisé, car « Si tu m’apprivoises, nous aurons besoin l’un de l’autre », nous avons construit, en confiance, cette relation essentielle entre un sous-préfet et un commandant de compagnie avec cette idée permanente en tête, je cite toujours : « Tu es responsable de ce que tu as apprivoisé ».
Et si nos métiers nous conduisent à beaucoup de décalages, reports, annulations et j’en passe, c’est l’occasion d’une contrition, car « si tu viens n’importe quand, je ne saurai jamais à quelle heure m’habiller le cœur »…

Toute plaisanterie mise à part, je tenais à vous témoigner, aujourd’hui, l’immense plaisir que j’ai à travailler avec vous et vos équipes et combien j’apprécie au quotidien nos relations sincères et pertinentes, mais aussi votre travail, votre efficacité et votre bonne humeur.
C’est l’occasion, aussi, de témoigner à votre adjoint, aux officiers, sous-officiers et militaires de la compagnie, tout le respect que j’ai pour leur action et leur engagement au service de la justice, de l’ordre et de la sécurité des Balanins.
C’est donc dans ce contexte de confiance que vous arrivez, mon lieutenant, et je ne doute pas, par nos premiers contacts, que vous saurez vous y inclure de la meilleure façon".
Et de conclure:
" Je vous souhaite à tous les deux beaucoup de bonheur et de satisfactions dans vos fonctions, un plein d'épanouissement professionnel, beaucoup de résultats sur cette belle terre de Balagne, et qu'à votre départ - ou le mien - nous puissions dire que l'on "risque de pleurer un peu si l'on s'est laissé apprivoiser".
Un buffet devait suivre.
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Coup d'envoi de "Natale in Calvi"

Le 06 Décembre 2019

Le coup d'envoi de "Natale in Calvi" été donné symboliquement ce jeudi soir par le maire Ange Santini, entouré de plusieurs élus. Durant un mois, les visiteurs pourront s'adonner aux joies de la glisse avec la patinoire ou encore profiter du village de Noël avec ses chalets, sans oublier le Family Park dédié aux enfants

Radio Calvi Joseph Emmanuelli, maire de Montegrossu, ne briguera pas un 7e mandat

Le 06 Décembre 2019

Joseph Emmanuelli, maire de Montegrossu, en Balagne, a décidé de passer la main. Il ne sera pas candidat aux prochaines élections municipales de Mars 2020

Radio Calvi Bastia : Les policiers sont, aussi, descendus dans la rue !

Le 06 Décembre 2019

Les policiers étaient également dans la rue ce jeudi. A l’appel des trois syndicats, Unité SGP Police, Unsa Police et Alliance Police Nationale, ils se sont rassemblés vers 13 heures devant le commissariat de Bastia afin de faire entendre leurs revendications.

Radio Calvi Blocage de la centrale de Lucciana : "l'énergie pour tous c'est notre combat"

Le 06 Décembre 2019

Ce jeudi 5 décembre, les agents de la centrale de Lucciana ont rejoint le mouvement de grève nationale contre la réforme des retraites. Ils manifestent également leur détresse face au projet "Hercule", proposé par le gouvernement en juin dernier. Une interruption de travail qui sera reconductible

Radio Calvi Des milliers de personnes dans les rues de Bastia contre la réforme des retraites

Le 06 Décembre 2019

Il y a fort longtemps que l’on n’avait plus vu autant de monde dans les rues de Bastia lors d’une manifestation : 3 500 personnes selon les forces de l'ordre, 5 000 selon les syndicats. De ce fait la manifestation qui devait débuter à 10 heures du Palais de justice n’a démarré qu’aux alentours de 10h30.

Radio Calvi
Autres actualités :