Warning: mysql_connect() [function.mysql-connect]: Host 'citypass.fr' is blocked because of many connection errors; unblock with 'mysqladmin flush-hosts' in /home/radiocal/www/connexion.php on line 18
Radio Calvi Citadelle 91.7 fm
Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Qui sont les soldats de Corse morts pour la France durant la Première Guerre Mondiale ?
1 photo disponible

Qui sont les soldats de Corse morts pour la France durant la Première Guerre Mondiale ?


Calvi

Par

Le 09 Novembre 2018


Dans cette étude très détaillée, Orsu Ghjuvanni Caporossi rapporte que 11 395 insulaires sont décédés durant la première Guerre Mondiale (11540 si l'on rajoute les 145 morts recensés qui ne sont ni reconnus Morts pour la France ni inscrits sur un Monument aux Morts en Corse). 9 979 seraient officiellement reconnus Morts pour la France (soit 87,57%) et 10 786 ont leur nom inscrit sur un Monument aux Morts en Corse (soit 94,66%). Parmi ces derniers 1 416 ne seraient pas reconnus Morts pour la France, et 75 ne disposent d'aucun renseignement d'identité (mis à part leur patronyme). Il est à noter que 609 reconnus Morts pour la France ne sont pas cités sur un Monument aux Morts en Corse. 10 242 Poilus sont nés en Corse, 744 sont nés hors de Corse, et 409 n'ont pas de lieu de naissance connus.

 

La commune ayant enregistré le maximum de perte est celle de Bastia, avec 509 morts, U Poghju Marinaccia et San Gavinu di Fiumorbu ne comptant qu'un seul décès chacune. Le plus jeune Poilu décédé est né en 1901, le plus âgé (un civil victime du torpillage du vapeur Balkan) en 1836.


Militairement, ils se répartissent en 8 138 hommes de troupe (soldats, brigadiers et caporaux) dont 306 marins et quartiers-maîtres, 1 962 sous-officiers (de sergent à adjudant-major, dont 23 officiers mariniers) et 966 officiers (d'aspirant à colonel), dont 28 médecins et pharmaciens, et 12 officiers d'administration. On compte également 91 civils (la plupart décédés lors du naufrage du Balkan), 39 gendarmes et 95 inscrits maritimes. 103 ne sont pas répertoriés.


5 832 sont morts au combat (tués à l'ennemi), 693 ont disparu sur le champ de bataille, 24 sont morts gazés (ou des suites des effets des gaz), 1 829 ont succombé des suites de leurs blessures, 530 sont décédés ou ont disparu en mer (dont 301, la plupart des permissionnaires (207, dont 127 disparus) et 94 civils et membres de l'équipage, dont les noms figurent sur un Monument aux Morts), lors du torpillage du vapeur Balkan, au large de Calvi, en 1918). 1 003 sont morts des suites de maladies contractées en service (ou en captivité), 240 de maladies non contractées (ou aggravées) en service, 105 en captivité en Allemagne, 76 d'accidents en service commandé, 37 accidentellement hors service ou dans diverses autres causes indépendantes de la guerre, 11 lors de combats aériens.
Enfin, 19 d'entre eux se sont suicidés et 6 ont été fusillés pour l'exemple à la suite de diverses mutineries collectives ou individuelles (5 seulement figurent sur un Monument aux Morts). 991 sont morts de cause indéterminée ou des suites de la guerre.


1 359 (soit 11,93%) faisaient partie du 173ème Régiment d'Infanterie (Le régiment des Corses), dont 255 du 373ème, qui était le régiment de réserve du 173ème .


2 493 sont morts dès les premiers mois de la guerre, d'Août à Décembre 1914, et 2 771 lors de l'année 1915, 1841 en 1916, 1222 en 1917 et 1938 en 1918. 225 sont morts en 1919, et 153 sont décédés (reconnus Morts pour la France et/ou ont leur nom gravé sur un Monument) entre 1920 et 1965, des suites de maladies, de blessures ou des effets des gaz de combat.


Enfin, la plupart d'entre eux (7 153) sont morts dans les départements de l'Est et du Nord (Marne, Meuse, Moselle, Meurthe-et-Moselle, Aisne, Somme, Vosges, Nord, Pas-de-Calais, Rhin, Oise…), les autres se répartissant entre les divers hôpitaux de France, en Allemagne, ou sur les fronts de Belgique (407), de Turquie (209), de Grèce (99)… ou d'ailleurs… 302 sont décédés hors du front (maladie ou accident en permission, homicide, suicide, fusillé, ou autre...).
A noter que 432 se sont éteints en Corse (soit dans les hôpitaux insulaires (Aiacciu, Bastia, Bunifaziu, Calvi ou Corti), soit dans leur foyer).



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Victime d'une crise d'épilepsie à Aregnu un enfant évacué par hélicoptère

Le 23 Janvier 2019

Ce mardi, en fin de matinée, un enfant de 4 ans, a été victime d'une chute qui a vraisemblablement déclenché une crise d'épilepsie alors qu'il se trouvait à l'école du Regroupement Pédagogique Intercommunal d'Aregno en Balagne. Le petit garçon âgé de 4 ou 5 ans a été secouru par les pompiers de Calvi et le médecin du SMUR avant d'être évacué par hélicoptère vers le Centre Hospitalier de Falconaja à Bastia.
 

Radio Calvi L'ACA dédie son prochain match au public féminin !

Le 23 Janvier 2019

Pour la troisième année consécutive, le club ajaccien dédie l'une de ses rencontres au public féminin. À l'occasion de la venue de Metz, leader du championnat, vendredi à Timizolu, plusieurs festivités sont proposées pour honorer les supportrices. Une initiative qui a été présentée ce mardi dans les locaux du clubs au stade François Coty. Et en présence de différents partenaires...

Radio Calvi Bastia : Le casseur de la vitrine du marchand d'or identifié

Le 23 Janvier 2019

L'auteur présumé de l'attaque au marteau menée le 18 Septembre dernier contre un marchand d'un spécialisé ans l'achat d'or et d'argent, la vente et le dépôt-vente de produits de luxe de l'avenue Maréchal-Sebastiani de Bastia a été identifié par les services de la sûreté départementale. Il s'agit d'un homme de 21 ans déjà détenu au centre pénitentiaire de Borgu pour d'autres faits.

Radio Calvi Météo : La Corse du sud reste placée en vigilance jaune orages neige/verglas

Le 23 Janvier 2019

Météo France prolonge la vigilance jaune pour les paramètres orages neige/verglas jusqu'à demain, mercredi 23 janvier, à 6 heures.

Radio Calvi Insertion par l'activité économique : 300 bénéficiaires en Haute-Corse

Le 23 Janvier 2019

Les structures de l'insertion par l'activité économique (IAE), dont 75% sont des ateliers et des chantiers d'insertion et leurs partenaires (Collectivité de Corse, Pôle emploi, Mission locale, Ville de Bastia,Corse active pour l'initiative, Cress Corsica) ont été réunies mardi matin à l'Alb'Oru de Bastia, par Loïc Poche, responsable de l'unité départementale de la Direccte de Haute-Corse, pour tout à la fois faire un point d'actualité suivi d'une rétrospective de l'année 2018 et les perspectives de 2019 et rappeler les obligations des employeurs sur le conditions de travail, d'hygiène et de sécurité vis à vis des 300 bénéficiaires de l'IAE dans le département.
 

Radio Calvi
Autres actualités :