Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Saint-Raphaël - Calvi en 28 heures, à bord d'un ... Batteleku
1 photo disponible

Saint-Raphaël - Calvi en 28 heures, à bord d'un ... Batteleku


Calvi

Par

Le 04 Juin 2019


Ils l'ont fait. Trois membres de l'association "Ur Ikara": Gilles, le barreur, Ives, le 1er rameur et Jakes, le 2e rameur, installés à bord d'un batteleku, ancienne embarcation de pêche de 5 à 6 mètres de long, typique du Pays Basque, ont réussi à faire d'une seule traite la traversée entre Saint-Raphaël et Calvi, dans le temps incroyable de 28 heures!
Profitant d'une fenêtre météo favorable, ils sont partis de Saint-Raphaël le jeudi matin à 6h30, avant de couper la ligne d'arrivée à la Revellata le vendredi à 10h30.
Exténués mais ivres de bonheur, les rameurs ont laissé éclater leur joie à l'arrivée au port de Calvi où ils ont reçus de nombreuses félicitations, avant de pouvoir échanger avec les gens et enfin pouvoir se reposer.
Ce projet était dans les têtes depuis maintenant 5 ans, mais à chaque fois ils ont du renoncer ou abandonner en début de course en raison de conditions météo très défavorables.
Mais, obstinés, comme tout basque qui se respecte, les porteurs du projet n'ont rien lâché et aujourd'hui, ils sont récompensés par cet exploit qui fera date.

L'origine du Batteleku
Ives, 1er rameur de l'aventure, prend tout d'abord le temps d'expliquer aux novices ce qu'est un Batteleku.
"Le Batteleku est une embarcation de 5 à 6 mètres dont les lignes sont caractéristiques des constructions navales du Pays basque. Il peut être nommé : batteliku, batteleku, battela, battel, ou encore batel. D’abord construit en bois, il constituait l’une des plus petites unités de pêche côtière manœuvrées à la voile et à l’aviron du littoral basque. Avec le développement de pratiques sportives et du tourisme à la fin du XIXème siècle de nouveaux usages orientés vers la plaisance voient le jour. Pourtant, le Batteleku est progressivement abandonné au milieu du XXème siècle.
C’est à l’initiative de Jean-Pierre Laquèche (fin des années 1970) puis d’Itsas Begia et de l’association Ur-Ikara qu’il retrouve une place parmi les embarcations contemporaines.
Aujourd’hui, en fibre polyester, restauré ou reconstruit en bois, il navigue de nouveau le long de la côte basque, mais cette fois, dans le cadre de pratiques sportives, ou patrimoniales" .

Les heures de nuit ont été difficiles à vivre
Ives enchaîne sur la course proprement dite:
" Nous étions donc trois à bord de l'embarcation du nom de "Punpilla": Gilles, le barreur pour garder le bon Cap, moi-même 1er barreur pour donner le rythme et Jakes, 2e rameur. Deux autres rameurs, Serge et Gilbert étaient là pour prendre le relais afin que nous puissions nous alimenter et essayer de dormir par tranche de 20 mn, ce qui n'était pas chose facile.

Notre défi était aussi de faire cette traversée d'une seule traite, ce qui compliquait un peu plus la tâche.
De jour, on n'a pas connu de grandes difficultés. En revanche, dès que la nuit très noire est arrivée, c'est là que l'on a commencé à souffrir.
On ne pouvait se guider qu'à la seule lampe de notre voilier accompagnateur qui nous précédait et à bord du quel il y avait Olivier, notre capitaine d'expédition et son second Raphaël, sans oublier Céline notre Kiné qui nous a été d'un précieux concours.
Notre moyenne durant la traversée a été de 4 à 4,5 noeuds.
Au matin du vendredi, on sentait la chaleur monter mais aussi un vent contraire qui compliquait notre progression. Fort heureusement, celui-ci n'a pas forci et c'est avec un grand "ouf" de soulagement mais aussi une grande satisfaction que nous avons passé la presqu'île de la Revellata, heureux d'avoir réussi notre expédition. C'était aussi pour nous notre façon de remercier tous ceux qui ont cru en nous, qui nous ont soutenus et aidés".

Un détour par l'Ile-Rousse
Courageux, insatiables, le samedi matin, alors que les 120 voiliers de la Croisière Bleue Antibes-Calvi-Antibes s'apprêtaient à prendre le départ de la seconde étape retour, nos rameurs de l'extrême sont remontés sur "Puntilla", pour rejoindre l'Ile-Rousse, rencontrer des gens et échanger.
Gilles, Jakes et Ives ont repris la mer à bord du voilier assistance, direction Hyères, alors que "Punpilla" a pris le ferry lundi soir pour rejoindre le continent.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Open international de Squash à l'ILe-Rousse: les quarts en début de soirée ce mercredi

Le 26 Juin 2019

Les Balanins Noëlie Marchetti et Adrien Guidoni sont toujours en course, Antonin Romieu cède logiquement face à Thierry Lincou

Radio Calvi Canicule : La Corse reste placée en alerte jaune

Le 26 Juin 2019

La vigilance météorologique de niveau jaune avec situation météorologique à surveiller pour le phénomène de canicule est prolongée et perdurera jusqu’au jeudi 27 juin 2019 à 16h au moins.
Les températures minimales sont proches de 22 à 25 degrés en bord de mer et 19 à 21 degrés dans l’intérieur. Ces températures remontent en journée pour atteindre régulièrement 34 à 37 degrés.
Le niveau 2 du plan canicule « Avertissement chaleur » est maintenu.

Radio Calvi Un syndicat d'hôteliers, restaurateurs et plagistes pour défendre la Balagne

Le 26 Juin 2019

Une soixantaine d'hôteliers, restaurateurs et plagistes, réunis en fin d'après-midi ce mardi 25 juin à l'Hôtel Regina à Calvi, ont décidé de créer un nouveau syndicat non pas pour être dans la critique mais dans l'action. Il est temps d'agir.
 

Radio Calvi Les socioprofessionnels corses au préfet des Bouches-du-Rhône : "Stop aux entraves à la liberté de circulation et d'approvisionnement"

Le 26 Juin 2019

Le MEDEF Corse, l'UMIH Corse, la CPME Corse, l'U2P Corse, le Syndicat des Transporteurs de Corse, la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de la Haute-Corse et la Chambre de Commerce et d'Industrie de Bastia et de la Haute-Corse interpellent dans un courrier rendu public mardi après-midi Pierre Dartout, préfet des Bouches-du-Rhône pour lui demander les mesures qu'ils comptent prendre pour mettre fin au blocage de " l'ensemble des navires du service public entre le Continent et la Corse bloqués à quai au port de Marseille"

Radio Calvi Didier Guillaume : « Je suis venu dire aux Corses : Prenez-vous en mains ! Vous avez tout pour réussir ! »

Le 26 Juin 2019

Le ministre de l’agriculture et de l’alimentation, Didier Guillaume, est en déplacement en Corse pour deux jours. Il a débuté son marathon en Haute-Corse par la plateforme Stella Mare spécialisée en ingénierie écologique marine et littorale, avant de se rendre sur le chantier du futur pôle Viande et du futur siège des Chambres d’agriculture à Vescovato. La filière élevage a occupé l’essentiel du menu de l’après-midi avec les visites de la coopérative Corsia du domaine de Casabianda à Aleria, du site de l’ODARC à Altiani et l’exploitation de Philippe Flori à Riventosa. Mercredi, la visite se poursuivra en Corse du Sud à Sarrola et Azilone sur le même thème. Didier Guillaume a expliqué, à Corse Net Infos, qu’il était venu pour changer de méthode et dire aux agriculteurs corses de se prendre en mains !
 

Radio Calvi
Autres actualités :