Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Stéphane Rossi, Bastiais destiné au banc du Sporting
1 photo disponible

Stéphane Rossi, Bastiais destiné au banc du Sporting


Calvi

Par

Le 07 Mars 2018


31 ans. C’est le temps qu’il a fallu à Stéphane Rossi pour retrouver son premier amour. Formé au Sporting Club de Bastia entre 1978 et 1982, l’ancien joueur amateur, passé par l’ES Cervione et le Cercle Athlétique Bastiais, a fait son retour au club en août dernier, une fois que la relégation en National 3 était officialisée. En tant qu’entraîneur de l’équipe première, cette fois. Jusque-là, il travaillait pour le CA Bastia. Depuis très longtemps. « J’ai été à la tête du CA Bastia de 1999 à 2017. En parallèle, j’étais aussi chef du service des sports du département de Haute-Corse. Avec les bons résultats du CA Bastia, j’ai dû faire un choix entre les deux postes. J’ai choisi le foot, je me suis donc mis en disponibilité et je le suis d’ailleurs toujours à l’heure actuelle, expose-t-il. Mais l’année dernière, j’étais en fin de contrat et j’ai décidé de ne pas prolonger l’aventure. En fin de saison, je me suis ainsi retrouvé sans club. Et en août, les dirigeants du Sporting, avec qui j’avais déjà eu des contacts par le passé, m’ont présenté le nouveau projet et m’ont proposé le poste d’entraîneur. »

Stéphane Rossi n’hésite pas et signe. Logique pour l’homme de 53 ans né à Bastia, qui se qualifie d’« insulaire pur et dur » (il a seulement quitté l’Ile de Beauté pour Toulon en 1983-1984) et qui supporte le Sporting depuis toujours : « J’ai accepté le défi, car j’estime qu’il en était de mon devoir par rapport à mon histoire personnelle avec le club. J’y ai joué dans les années 80, j’ai grandi à travers cette équipe, j’y ai rencontré des amis qui le sont toujours… Mes parents m’ont amené très jeune au stade pour assister à des matchs. J’ai connu toutes les configurations des tribunes de Furiani, les différentes infrastructures, la catastrophe de 1992... En d’autres termes, on peut dire que le Sporting m’a élevé à la passion du football. »

Ex-coach d’un club qu’il est parvenu à faire passer de Division d’Honneur (sixième division) à la Ligue 2 (deuxième division), le technicien semble détenir le profil parfait pour la mission compliquée qui attend le Sporting. C’est-à-dire retrouver le monde professionnel le plus rapidement possible. « Je sais que l’attente est énorme, mais on a tendance à mettre la charrue avant les bœufs, prévient-il. On parle déjà de professionnalisme alors qu’on est encore en National 3. » Pas de quoi lui faire peur, cependant : « Je suis l’entraîneur du Sporting, pas d’une équipe de N3. Toute la différence est là. Aujourd’hui, c’est l’institution que je regarde, pas le niveau dans lequel évolue l’équipe. Je dois rendre à ce club ce qu’il m’a donné au départ. Je veux réoffrir à des milliers de personnes de la joie et du bonheur en montrant que le Sporting n’est pas mort et en lui redonnant son standing. »

Déterminé et investi, Stéphane Rossi paye cependant parfois son caractère entier et sa franchise. Comme ce samedi 18 novembre 2017, où il est expulsé à Villefranche pour des mots prononcés à l’arbitre après un but du SCB refusé pour hors-jeu. Sanction infligée suite à ce match gagné 1-0 contre Aubagne : huit matchs de suspension ferme. « Je suis rentré sur le terrain et je lui ai dit, à ma manière, ce que je pensais. A savoir qu’il avait fait une connerie, qu’il le savait très bien et que ça ne me dérangeait pas de perdre des matchs, mais pas dans ce genre de circonstances. Je lui ai aussi dit, en criant, que c’était de la malhonnêteté. Le rapport précise que j’ai été menaçant et que je l’ai traité de voleur : c’est faux. » L’appel du club rejeté, l’entraîneur s’est tenu à la décision. Mais continue le combat avec fidélité et insoumission. A l’image du Sporting.

 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Tir a l’arc et Ultimate frisbee pour la classe de CP bilingue de l’école Modeste-Venturi de Bastia

Le 22 Juin 2018

Récemment la classe de CP bilingue de l’école Modeste Venturi de Bastia, a pu bénéficier d’une initiation tir à l’arc et ultimate frisbee.

Radio Calvi Bastia : Le dernier livre d’Antoine Graziani présenté à Una Volta

Le 22 Juin 2018

Jeudi soir, le centre culturel Una Volta à Bastia recevait Antoine Graziani pour la présentation de son dernier livre de poésie « Fugues, Pulsations » (Albiana).

Radio Calvi Bastia : La "Messe solennelle" de Rossini en la cathédrale Sainte Marie

Le 22 Juin 2018

Dans le cadre des manifestations célébrant le 150ème anniversaire de la mort de Gioachino Rossini, Michel Piquemal dirigera le Chœur de l'Ensemble Vocal de Cardo et 4 solistes dans l'œuvre sacrée maîtresse de Rossini : la Petite Messe Solennelle.

Radio Calvi Natation synchronisée : Manon Venturi intègre le pôle d'Aix-en-Provence

Le 22 Juin 2018

Ce n’est pas seulement une première place au classement des 2006 et une qualification en final des jeunes que Manon Venturi a remporté le week end dernier à Nice. Elle a également réalisé un véritable rêve de petite fille en décrochant une place au pôle espoir du Pays d’Aix Natation à la rentrée prochaine.

Radio Calvi Julie Benetti, nouvelle rectrice de l’Académie : « Il faut construire l’avenir de la jeunesse corse »

Le 22 Juin 2018

Julie Benetti, professeure des universités, à donc pris ses fonctions lundi dernier. Agrégée des facultés de droit, professeur à l’Université de Reims Champagne-Ardenne, elle occupe son premier poste et succède à Philippe Lacombe qui était en place depuis deux ans. Originaire de notre île, elle a contribué à la rédaction du rapport du regretté Guy Carcassone, relatif à l'avenir institutionnel de la Corse. Elle a été également membre de la Commission Jospin de rénovation et de déontologie de la vie publique.

Radio Calvi
Autres actualités :