Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Stéphanie Faby, première dauphine de Miss France en 2001 : "Elodie Gossuin m'avait dit "c'est toi !
1 photo disponible

Stéphanie Faby, première dauphine de Miss France en 2001 : "Elodie Gossuin m'avait dit "c'est toi !


Calvi

Par

Le 14 Décembre 2017


- Vous êtes l'une des rares Miss Corse à être devenue première dauphine de Miss France en 2001. Comment avez vous vécu cette belle aventure ?
- Comme une jeune fille de 18 ans, qui découvre un univers attractif et glamour… Seize ans plus tard, il en reste une belle aventure humaine et une expérience riche en émotions et partages. Ce concours ouvre un univers à part et permet de vivre une expérience qui n’est pas accessible à tout le monde. C’était pour moi une grande fierté à l’époque d’atteindre ce résultat mais surtout de réaliser après coup, l’émotion collective qu’a déclenché mon parcours sur l’île. Aujourd’hui, on m’en parle encore …

- Qu'est ce qui vous a incité à concourir ?
Je dirai l’envie de vivre une nouvelle expérience et également de tester son potentiel. Ce concours permet de s’enrichir et de s’ouvrir à d’autres horizons : Durant ces deux années entre 2000 et 2002, j’ai découvert des pays comme le Canada, le Japon et la Chine. J’ai également fait de belles rencontres. Comment oublier l’épisode où j’ai dîné à côté d’Alain Delon qui me faisait ses confidences sur son amie Romy Schneider, ou encore l’image gravée dans mon esprit d’un Patrick Bruel venant me saluer après sa scène à quelques minutes des résultats finaux…

- Comment avez vous franchi toutes les étapes jusqu'à la finale ?
- De façon beaucoup plus légère je pense que les jeunes femmes qui se préparent pour la compétition aujourd’hui. Je n’ai pas été coachée ou préparée, j’étais dans un état d’esprit plus naïf, authentique. J’avais dans l’idée de vivre la chose comme elle venait, et à cet âge, j’étais encore très réservée.

- Comment avez-vous vécu les dernières minutes avant le résultat final ?
- C’était confus, très rapide et très long à la fois. Avec l’envie d’y croire et en même temps de ne pas y croire pour ne pas être trop déçue. On a conscience que sa vie peut basculer. Tous les sentiments nous traversent : l’euphorie d’être déjà si loin dans la compétition, l’impatience du suspens, la peur du possible chamboulement…
Dans les coulisses, c’était l’effervescence. On nous coachait en nous disant "quoiqu’il arrive il faut garder le sourire …"
Je me souviens d’Elodie me chuchotant : “c’est toi” …
Quand elle a entendu son nom elle a vacillé, je l’ai retenue. Un moment culte de télévision aujourd’hui quand on rediffuse son sacre... C’est forcément cette part d’émotionnel qui marque les esprits…
- Comment avez-vous vécu l'après ?
- Forcément déçue, vu qu’il y a bel et bien un challenge à relever pour notre région dans ce domaine, mais heureuse de m’être enrichie autrement. Il y a toujours un revers de la médaille à la notoriété.

- Qu'est ce que vous a apporté ce titre de 1ere Dauphine ?
- La possibilité de voyager, d’avoir un aperçu de l’univers des médias qui m’attirait forcément par rapport à mon métier, de lier de belles amitiés, de s’ouvrir aux autres et de faire des rencontres singulières …

- Avez vous entretenu des relations avec Elodie Gossuin ?
- Oui, nous nous sommes toujours suivies même si les contacts ne sont pas fréquents. J’ai été invitée à un moment clé de sa vie, son mariage, et nos dernières nouvelles dates de 2016.

- Que vous inspire son parcours : vous ne l'enviez pas ?
- Je pense qu’Elodie est courageuse et méritante dans son parcours professionnel. C’est un univers où il faut se battre pour durer et légitimer sa notoriété. Elle y parvient grâce à sa personnalité accessible et simple. Croire que la vie serait plus facile est, je pense, une erreur.
Chacun à son parcours, chacun avance à son rythme …

- Sans remonter en 1921 et au sacre de Pauline Po au concours de 'La plus belle Femme de France », une seconde jeune fille Corse - Marie-Ange Contard-Caicuttoli - a, avant vous, été sacrée 1ere Dauphine. Samedi c'est Eva Colas qui va briguer le titre : On affirme volontiers qu'elle a de grandes de chances d'être sacrée Miss France. C'est votre avis ?
- Elle a tous les atouts pour mettre en lumière notre île cette année : "chouchoute" des réseaux sociaux et 1ère au test de culture générale. On ne va pas se cacher que, symboliquement, ce serait très fort si elle passait. On peut y croire, car nous avons l’opportunité cette année de faire pencher la balance du bon côté. Cela ne dépend que de notre mobilisation. Aujourd’hui l’élection est une grande messe populaire où les Français élisent leur Miss, à mon époque la décision appartenait en majorité à un jury.

- Allez-vous suivre la soirée ?
- Sauf cas de force majeure je pense que oui !
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Trois enfants sauvés de la noyade par leurs parents et un témoin à Calvi

Le 18 Octobre 2018

Trois enfants de nationalité Suisse ont été sauvés de la noyade ce mercredi après-midi dans la baie de Calvi par leurs parents et un autre adulte ainsi que par les pompiers sauveteurs côtiers de Calvi.

Radio Calvi Assemblée nationale : Les députés nationalistes corses créent un groupe parlementaire Libertés et Territoires

Le 18 Octobre 2018

Ils avaient engagé les discussions dès leur investiture à l’Assemblée nationale en juin 2017. Ils n’en ont jamais démordu depuis, travaillant sans relâche à surmonter les obstacles pour obtenir le quota minimum de 15 élus. Les trois députés nationalistes corses viennent de gagner leur pari en annonçant, mercredi matin, au Palais Bourbon, avec 13 de leurs collègues, la création d’un groupe parlementaire « Libertés et territoires », regroupant 16 personnalités progressistes de diverses sensibilités (UDI, Radicaux, Ecologie, LREM), notamment Charles De Courson. Un groupe fondé sur trois piliers : des valeurs communes, la prise en compte de la voix des territoires et le respect de la liberté. La déclaration politique réclame, entre autres, l’autonomie pleine et entière de la Corse. Une indéniable victoire politique pour les Nationalistes corses. Explications, pour Corse Net Infos, de Jean-Félix Acquaviva, député de la circonscription de Corte-Balagne.

Radio Calvi "A Dumanda" pour A Festa di a lingua le jeudi 18 octobre à Calvi

Le 17 Octobre 2018

U ghjovi u 18 ottobre à 7 ore di sera à a Pulveira, "U Svegliu Calvese" prisenta "A Dumanda" d'Anton Checkhov, traduttu in corsu da l'attelli di "U svegliu calvese" sott'a dirizzione d'André Markowicz cù Marie-Paule Franceschetti, Henri Olmeta è François Canava. Misa in scena: Orlando Forioso

Radio Calvi Accident de la circulation à l'Ile-Rousse : deux blessés

Le 17 Octobre 2018

Un accident de la circulation s'est produit ce matin à 9h05, à hauteur du Centre de radiologie, route de Calvi à l'Ile-Rousse.
Les pompiers du Centre de secours de l'Ile-Rousse sont intervenus alors que la circulation était régulée par les Gendarmes de la Brigade de Lisula. On dénombre deux blessés légers évacués vers le Centre Hospitalier Calvi-Balagne.

Radio Calvi Six ans après son assassinat : L’hommage à Antoine Sollacaro

Le 17 Octobre 2018

Ténor du barreau corse, Antoine Sollacaro a été exécuté par deux hommes à moto dans une station-service de la route des sanguinaires. Six ans après, les avocats du barreau d'Ajaccio, magistrats et personnels du tribunal étaient réunis dans l’une des salles pour lui rendre hommage

Radio Calvi
Autres actualités :