Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Terra di Canti in Lumiu : Musica di Corsica è d'al di là
1 photo disponible

Terra di Canti in Lumiu : Musica di Corsica è d'al di là


Calvi

Par

Le 12 Juin 2018


"Notre patrimoine en partage". Ce slogan à défaut d’un idéal à suivre aveuglement, se voudrait pourtant l’étendard d’une volonté commune de notre association Musicorsa. Cela fait maintenant deux ans, que l’amour pour notre culture nous a amené à la création d’un festival unique en Balagne : Terra di Canti.
L’idée principale était de réussir à redonner vie à une « avant saison estivale », parfois soumise à un vide culturel.
Parallèlement, permettre aux balanins, aux corses mais aussi à la clientèle touristique présente d’avoir accès à une programmation de qualité en partant à la découverte d’un artisanat local souvent méconnu.
Il nous paraît aujourd’hui impératif de poursuivre la sauvegarde de nos valeurs patrimoniales. La prise de conscience collective ne pourra se faire, que par le biais d’un partage intergénérationnel en offrant au plus grand nombre un accès à la culture, sans distinction...
La notion de sauvegarde de notre patrimoine immatériel ne pourrait s’enfermer dans un musée, l’on se doit de le rendre vivant.
Et pour y parvenir la transmission nous apparaît comme l’une des clefs essentielles. Élargir nos horizons, proposer des interventions nouvelles, enrichir nos âmes et nos esprits, prendre plaisir à vivre, ouvrir les consciences: telles sont les actions de Terra di Canti.

Cette année, la jeunesse sera une nouvelle fois mise en valeur. Il nous semble en effet fondamental, d’initier les enfants et cela dès leur plus jeune âge à la découverte
de ce qui fera l’essence même de leurs êtres.
De nouvelles conférences et animations sont prévues a n d’enrichir les connaissances. Elles seront axées autour de notre langue corse, et du thème « Mythes, Contes et Légendes».

Les artisans seront toujours présents, c’est une évidence.
Les concerts de 21h, offriront une fois encore de belles surprises, notamment en abordant la pertinente question : comment sauve-t-on une culture ? L’ouverture au monde, aux autres nous semble être l’une des façons d’y parvenir. Une culture n’a jamais vécu repliée sur elle même, ne s’est jamais suf e à elle même. Et elle est même, à notre sens, le fruit d’un métissage à grande échelle de ces existences multiples. C’est pourquoi nous souhaitons cette année, offrir l’opportunité à d’autres groupes méditerranéens de partager la scène aux côtés de nos artistes insulaires.
Vous l’aurez compris, cette année encore Terra di Canti, se veut le parfait dosage entre un festival accessible à tous et une programmation culturelle riche. Permettre aux hommes et femmes qui font la Corse, de participer dans un but commun à faire vivre leur patrimoine.

C’est peut être cela aussi la Corse ... una Terra di Canti è ancu una Terra di Vita

U programma


Vendredi 15 Juin
14 heures Ouverture du Festival
Prestation des classes musicales du conservatoire Henri Tomasi Ecole de Musique U timpanu Chorales des collèges de Calvi et L’Ile Rousse
21 heures Concert Juan Carmona Septet spectacle flamenco


Samedi 16 Juin
10 -12 heures et 14-16 heures Stage de chant polyphonique sarde avec le groupe SAS ENAS
Confrérie église du village de Lumiu 14heures Ouverture du village d’artisans
14h30 Conteuse – Francette Orsoni
15h30 Conférence « Langue Corse entre domination et contestation. Vers une citoyenneté culturelle ? » par Romain Colonna
17 heures Rencontre musicale autour des chants sardes avec le groupe SAS ENAS
21 heures Concert Voce Vente

Dimanche 17 Juin
10-12 heures Stage de chant polyphonique sarde avec le groupe SAS ENAS
14 heures – Restitution de stage
Confrérie église du village de Lumiu
14 heures Ouverture du village d’artisans

15 heures Conférence :
« Moyen Age mythique, chevaliers et sarrasins » par Benjamin Casinelli
16 heures Conférence :
« Les récits mythiques corses de tradition orale » par Don Mathieu Santini

21 heures Concert Canta 73

L’entrée au Festival et les principaux évènements sont gratuits ! Seules les manifestations suivies deHsont payantes.

21 heures Concert

 

 

Tarifs concerts

20€ (gratuit -12 ans) I Tarifs réduits 15€ I Pass Cultura Pass 3 jours : 50€

 

Billetterie

Office du Tourisme Calvi & Ile- Rousse I Sur place à partir de 19h30



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Bastia : Quand on vous dit que le chocolat, c’est bon pour la santé !

Le 22 Octobre 2018

Dernier jour du Salon du chocolat et des délices de Corse, vous avez jusqu'à 19 h pour tester les bienfaits du chocolat !

Radio Calvi Pietranera : Le septuagénaire, porté disparu vendredi, retrouvé en vie

Le 22 Octobre 2018

Jean-Claude Dolfi, le septuagénaire atteint de la maladie d'Alzheimer, qui avait disparu vendredi soir du village de Pietranera (Haute-Corse), a été retrouvé sain et sauf ce dimanche après-midi. L'homme a été hospitalisé.

Radio Calvi Blogueurs et journalistes belges à la découverte de la Haute-Corse

Le 22 Octobre 2018

La CCI de Bastia et de Haute-Corse, en partenariat avec la Corsica Linea Bruxelles, l’Agence du Tourisme de la Corse, ainsi que l’ensemble de ses partenaires, a accueilli de jeudi à samedi huit blogueurs et journalistes francophones et néerlandophones, issus de la presse classique et de la blogosphère représentatifs du marché belge, autant sur la Flandre que sur la Wallonie

Radio Calvi Petru Mari si n'hè andatu

Le 22 Octobre 2018

Petru Mari ne nous régalera plus de ses belles chroniques in lingua nustrale. On n'entendra plus sa voix sur les ondes des radios insulaires. Celui qui pendant des années a animé mille et une émissions depuis à Ghjustra Liceana jusqu'à Mediterradio et Kantara sur RCFM, nous a quittés ce dimanche…

Radio Calvi Clinique de l’Ospedale : Le sénateur Jean-Jacques Panunzi saisit la ministre de la santé

Le 22 Octobre 2018

La Clinique de l’Ospedale à Porto-Vecchio est dans une situation financière préoccupante. La cause : une dette de plus de 2 millions d’euros due par l’Etat qui argue d’un manque de moyens pour ne pas la régler. Après la montée au créneau de la Communauté de communes du Sud Corse, c’est au tour du sénateur de Corse du Sud, Jean-Jacques Panunzi, de s’émouvoir de la situation. Il explique, dans un communiqué, qu’il a demandé l’arbitrage de la ministre de la Santé et des Solidarités.

Radio Calvi
Autres actualités :