Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Territoriales : Les 3 cartes à voir pour comprendre le 1er tour
1 photo disponible

Territoriales : Les 3 cartes à voir pour comprendre le 1er tour


Calvi

Par

Le 07 Décembre 2017


Déferlante, raz-de-marée, tsunami, les métaphores marines n'ont pas manqué au soir du 1er tour de l'élection territoriale pour qualifier la spectaculaire progression des nationalistes. Avec 45,36 %, la coalition Pè a Corsica explose son record du 1er tour avec 54 000 voix, soit 20 000 voix de plus qu'en 2015. Aucune liste n'a jamais réussi à rassembler autant d'électeurs au cours d'une élection territoriale. Pour prendre la mesure de ce bouleversement, on peut regarder les résultats à l'échelon communal pour voir l'évolution et la répartition des votes
Les Nationalistes : une percée spectaculaire et homogène

Au-delà de l'ampleur de la victoire, c'est la rapidité avec laquelle ce bouleversement s'est produit qui surprend le plus. Entre le 1er tour de 2010 et celui de 2015, le Nationalistes font un très bon score mais ne progressent que de 1 500 voix, toutes listes confondues. Entre 2015 et 2017, la percée est en revanche spectaculaire. Si on additionne les scores de Pè a Corsica et de Core In Fronte, la liste de Paul-Felix Benedetti, ils gagnent plus de 30 000 voix en deux ans.

 

La liste « Un paese da fà » obtient des scores élevés sur pratiquement tout le territoire. Elle arrive en tête dans 260 communes sur 360. Elle rafle les 11 communes les plus peuplées qui regroupent plus de 40% du corps électoral corse. Si la percée est spectaculaire elle est aussi uniforme sur l'ensemble du territoire. Par rapport à 2015, les Nationalistes gagnent des électeurs dans 330 communes et ne recule que dans 30 communes. Leur audience demeure particulièrement forte au Nord-Ouest de l'île mais ils tirent leur principale force par le fait d'être entendus par toute la Corse.
La Gauche s'effondre

A l'inverse des Nationalistes, la Gauche connaît une saignée sans précédent. La liste LREM de Jean-Charles Orsucci et celle de la gauche radicale de Jacques Casamarta – que nous unirons ici pour les besoins de l'analyse - voient leur score de 2015 divisé par deux. Ils récoltent seulement 20 200 bulletins en 2017 contre 46 200 pour les 4 listes de 2015.
La défection de Paul Giaccobi, l'absence du courant la gauche républicaine et la fuite d'une partie de ses cadres vers des listes de droite ont contribué à démobiliser ou déporter l'électorat sur les autres listes.
Si Jean-Charles Orsucci réalise un bon score à Bonifacio, et dans le rural en Haute Corse, il reste très faible en Corse-du-Sud (8%) et dans les grandes villes. Jacques Casamarta est gratifié d'un bon 21 % sur la commune d'Alata, mais il ne dépasse la barre des 100 voix que dans 8 communes. Faute d'un réel ancrage culturel dans l'île, la Gauche anti-libérale ne recueille que 6 788 suffrages.
La Droite se maintient

La Droite quant à elle limite les dégâts sans pour autant être en mesure d'inquiéter les Nationalistes.
Jean-Martin Mondoloni et Valérie Bozzi obtiennent 33 000 voix soit sensiblement les mêmes scores qu'au 1er tour de 2010 et 2015. La géographie du vote est assez peu modifiée au cours des trois scrutins et reste marquée par une forte présence en Corse-du-Sud.
La disparité vaut surtout pour la liste de Valérie Bozzi qui arrive deuxième en Corse-du-Sud mais en 4ème position en Haute-Corse. Malgré une contre performance à Ajaccio, elle reste implantée dans la zone d'influence du grand Ajaccio. Jean-Martin Mondoloni a des zones de force dans la plaine orientale notamment grâce à la présence de certains maires colistiers. Il est aussi présent dans le Sud-Est avec une physionomie qui ressemble à la liste de Camille De Rocca Serra de 2015.
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Coup d'envoi à Calvi des championnats de Corse de tennis

Le 18 Mai 2018

Les championnats de Corse de TEnnis 2018 ont débuté ce jeudisur les courts municipaux du Tennis Club de Calvi. Une première qui ressemblait plus à une mise en route pour l'équipe d'organisation mais aussi pour les joueurs et joueuses de catégories des vétérans

Radio Calvi L'Hôtel Kallisté à Calvi fait définitivement partie du passé

Le 18 Mai 2018

Avec la démolition du mur de l'ancien Hôtel Kallisté, c'est toute une page du passé qui se tourne à Calvi. Depuis quelques jours en effet, les bulldozers rasent les derniers vestiges de l'Hôtel Kallisté démoli en 2010/2011. Et c'est non sans une certaine nostalgie que les plus anciens assistent à cette nouvelle phase de démolition

Radio Calvi Elsàss Corsica Europa : Un double rendez-vous à Patrimonio et San Martino di Lota

Le 18 Mai 2018

Elsàss Corsica Europa est une association qui œuvre à la valorisation des spécificités régionales et culturelles alsaciennes et corses au service de la différenciation et de la valeur ajoutée des productions parce que selon ses concepteurs Alsace et lCorse sont des territoires de forte identité et de caractère et que les deux régions partagent une vision positive, humaniste et universaliste des spécificités locales. Des manifestations ont, déjà, eu lieu en Alsace et en Corse. Ce jeudi artistiques alsaciens et corses avaient rendez-vous, ce jeudi soir, à la cave Orenga de Gaffory pour présenter leurs œuvres qui sont exposées à la galerie de la cave et qui constituent l'étiquette du Scala Santa. Vendredi ils se retrouveront au restaurant de la Corniche à San Martino di Lota pour un accord mets et vin exceptionnel avec la cuisine de Robertr Anziani entre l'Alsace et la Corse.
 

Radio Calvi Le Conseil de l’Ordre des Architectes de Corse : "La loi Elan doit être plus ambitieuse, sociale et environnementale"

Le 18 Mai 2018

Le texte du projet de loi logement, ou projet de loi évolution du logement et aménagement numérique (ELAN), a été présenté en Conseil des ministres le 4 avril dernier. Le texte doit être voté au Parlement d'ici l'été. D'ici là, son contenu pourra éventuellement être amendé par les députés et les sénateurs. Jeudi matin, le conseil de l’Ordre des Architectes de Corse a tenu une conférence de presse dirigée son président, Sébastien Celeri, pour dénoncer certaines pratiques contraires au projet de société attendu et rappeler que la loi Elan doit impérativement répondre aux attentes de chacun

 

Radio Calvi Les Rencontres du Gouvernement : Jacqueline Gourault était à Ajaccio

Le 18 Mai 2018

Un an jour pour jour après la nomination du Gouvernement, 29 de ses membres, ministres et secrétaires d’Etat, se sont rendus ce jeudi dans un département, dans le cadre des « Rencontres du Gouvernement » dont l’objectif est de faire le bilan de l’Exécutif à travers une opération de communication à grande échelle. Une journée à rencontrer les préfets de région, les élus avant le grand rendez-vous de fin de journée, sous forme de réunion publique. C’est Jacqueline GOURAULT, ministre auprès du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, et « Madame Corse », qui animée au Musée Fesch d’Ajaccio cette rencontre afin de dialoguer directement et répondre aux questions concernant les transformations menées par le gouvernement durant cette année et celles à venir.

Radio Calvi
Autres actualités :