Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Visite présidentielle : Per l'Avvene et La Corse dans la République regrettent l'ambiguïté de l'Exécutif
1 photo disponible

Visite présidentielle : Per l'Avvene et La Corse dans la République regrettent l'ambiguïté de l'Exécutif


Calvi

Par

Le 02 Avril 2019


Le communiqué :

« L’initiative prise par le Président du Conseil Exécutif que nous jugeons irresponsable et incohérente à bien des égards, outrepasse ses prérogatives. Le déplacement présidentiel du 4 avril s’opérant dans le cadre du grand débat, cette initiative illustre une fois de plus la tendance de la majorité nationaliste à systématiquement exacerber toute situation en cherchant à distendre les liens entre la Corse et la République.

 

Nous ne pouvons que regretter l’ambiguïté dont fait preuve l’attitude de l’Exécutif.

 

Il prône d’une part le dialogue alors même qu’il a refusé une rencontre à Paris et un rendez-vous téléphonique et qu’il appelle aujourd’hui au boycott du déplacement du Président de la République.

Quelles relations de confiance peut-on bâtir dans ces conditions ?

 

Il appelle à une contestation pacifique via l’opération Isula Morta après avoir pris soin de mobiliser une partie de la population contre le débat qui aura lieu à Cozzano, méprisant ainsi les efforts déployés par son maire pour recevoir dignement le plus haut représentant de l’Etat.

Y-a-t-il du reste une meilleure façon de diviser les Corses entre eux, de les dresser face à l’Etat et d’exciter davantage encore ceux qui veulent en découdre ?

 

Nos deux groupes, d’essence libérale, ne sont pas constitués d’hommes et de femmes soutenant activement et historiquement Emmanuel Macron mais respectent la fonction qu’il occupe. Ils considèrent que la Corse doit renouer des relations sereines et fécondes avec l’Etat dans une logique partenariale et non conflictuelle. C’est pourquoi nous déplorons le boycott alors même que les maires, élus de proximité par excellence ont des positions à faire valoir auprès du Chef de l’Etat pour lui exprimer leur découragement face aux difficultés qu’ils rencontrent dans l’exercice de leur mandat mais surtout pour faire remonter les difficultés grandissantes de leurs administrés dans leur vie au quotidien et en particulier celles des Corses qui vivent dans l’intérieur de l’île.

 

La Collectivité ayant été réactive sur la question sociale qui agite la France depuis novembre par la signature d’une Charte sur les produits de première nécessité, il aurait été opportun que la majorité participe au débat pour exposer cette première étape élaborée et validée unanimement à l’Assemblée de Corse. C’eut été plus responsable.

 

Enfin, la propension de l’exécutif à toujours rechercher l’unanimité autour des positions que seule la majorité nationaliste défend, révèle une volonté de caporalisation que nous ne saurions accepter. En l’occurrence, nous sommes persuadés que les maires et les présidents d’intercommunalités, qui œuvrent au quotidien et de façon concrète et désintéressée auprès des Corses, n’entendent pas se faire dicter une ligne de conduite politique, d’autant plus que le chemin que les nationalistes veulent leur faire emprunter ne peut nous mener collectivement que dans l’impasse.

 

Per contu nostru, vulemu custruì un’isula viva per oghje è per dumane »



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Peri : la commune signe une convention avec la CAPA pour faire « rayonner » le nouveau centre intercommunal

Le 03 Juillet 2020

Trois ans après la pose de la première pierre, Laurent Marcangeli, président de la Communauté d’Agglomération Pays Ajaccien (CAPA) et Xavier Lacombe, maire de Peri, ont signé ce 2 juillet la convention de mise à disposition du centre intercommunal social culturel et sportif de la commune.

Radio Calvi Affaire du veau jeté vivant dans le vide : le procès renvoyé, le prévenu reste en détention

Le 03 Juillet 2020

Ce jeudi 2 juillet au tribunal correctionnel de Bastia, la cour, à la demande de l'accusé, a renvoyé au 20 juillet prochain le procès de l'homme qui a jeté un veau vivant dans le vide. En attendant son audience, Jean-Dominique Orsoni, jeune agriculteur de 20 ans résident dans le Niolu, reste incarcéré à la prison de Borgo.

Radio Calvi Crédit d'impôt investissement : Les députés nationalistes montent au créneau

Le 03 Juillet 2020

Dans le cadre du débat en séance publique sur le projet de loi de finance rectificative, les députés nationalistes sont intervenus par le biais d'un amendement pour demander le prolongement, l'élargissement et l'augmentation du Crédit d'impôt investissement pour la Corse.
L'amendement, qui prévoit une compensation à titre exceptionnel des pertes liées à l’épidémie de Covid-19 en Corse, a été adopté.
Présentation en vidéo par Michel Castellani et réponse du rapporteur qui accepte la prorogation, mais pas l'élargissement.

 

Radio Calvi Le cinéma Le Fogata à l'Ile-Rousse rouvre ses portes ce 2 juillet

Le 02 Juillet 2020

Le 2 juillet, après presque quatre mois de fermeture, le cinéma Le Fogata à l'Ile-Rousse va rouvrir ses portes. L'occasion pour Ceccè Acquaviva, le directeur, d'évoquer les mesures à venir.

Radio Calvi Municipales à Lisula : la lettre de démission de Jean-Jo Allegrini-Simonetti

Le 02 Juillet 2020

Après avoir annoncé hier sur CNI qu'il mettait un terme à sa carrière politique, et avant la mise en place ce samedi du nouveau conseil municipal , dans un communiqué, Jean-Jo Allegrini-Simonetti s'est adressé à ses concitoyens

Radio Calvi
Autres actualités :